Bocuse d'Or 2019 : le Danemark vainqueur du plus grand prix culinaire international

À l'issue des deux jours de compétition, le Danemark a remporté le Bocuse d'Or 2019 lors du SIRHA, le salon international de la restauration. Il devance ainsi ses voisins suédois et norvégien dans un podium européen et totalement scandinave.

Bocuse d'Or 2019 : le Danemark vainqueur du plus grand prix culinaire international
© Laurent Cipriani/AP/SIPA

[Mis à jour le 01 février 2019 à 16h09] Le Danemark vient de décrocher le prestigieux Bocuse d'Or ce mercredi 31 janvier, dans le hall 6 du SIRHA (rendez-vous mondial de la restauration et de l'hôtellerie), près de Lyon. Le moins que le puisse dire c'est que l'Europe et les pays scandinaves ont fait preuve d'excellence. Au grand dam de la France, représentée par Matthieu Otto et son équipe qui ne monte pas sur le podium. Dans les gradins de cette 17e édition du Bocuse d'Or, il flottait comme un air de finale de la Coupe du Monde. Fanfare pour les Français, chants pour les Tunisiens, drapeaux et cotillons pour les Suèdois et Norvégiens... Une manière de remercier les chefs et célébrer la victoire pour certains. 

Tous les deux ans se tient la finale du prestigieux concours du Bocuse d'Or au cœur du SIRHA, dont Nespresso était un des partenaires officiels. Cette année, la sacro-sainte compétition résonne d'une toute autre manière puisqu'il s'agit de la première édition sans son fondateur, Paul Bocuse, qui nous a quittés en 2018. C'est son fils, Jérôme Bocuse, qui préside désormais le prestigieux concours culinaire et s'inscrit ainsi dans les pas de son père. "Aujourd'hui il n'est plus là mais on se doit de continuer. C'est vrai pour le Bocuse d'Or, c'est vrai pour tous ses restaurants. Il nous a ouvert la voie et aujourd'hui c'est à nous de la suivre et de faire de notre mieux", confie le nouveau président du Bocuse d'Or.

Le gagnant du Bocuse d'Or 2019

Mathew Peters, Bocuse d'Or 2017 © Anissa Nassr

Après deux jours de compétition intense et éreintante, les 24 chefs, issus de 24 pays différents, ont pris connaissance du palmarès de cette nouvelle édition du Bocuse d'Or 2019. Le jury international, composé de 24 chefs juges, dont faisait partie le chef Michel Roth, ont eu la lourde tâche de départager les candidats. Et c'est Kenneth Toft-Hansen, qui portait fièrement les couleurs du Danemark pour la seconde fois, qui est monté sur la première marche du podium cette année. "C'est un travail d'équipe plus que celui d'un seul homme", a-t-il déclaré à l'AFP.

Il succède ainsi au chef Mathew Peters, qui est devenu le premier chef américain à décroché un Bocuse d'Or en janvier 2017. Une victoire que le sous chef du restaurant 3 étoiles new-yorkais Per Se devait à sa revisite précise et millimétrée du poulet de Bresse aux crustacés. En 2017, le Français Laurent Lemal obtenait la meilleure assiette végétale de la compétition. 

La France de Matthieu Otto, élue meilleure assiette du Bocuse d'Or

La France, représentée par Matthieu Otto et son équipe, s'est contenté du prix du meilleur thème assiette et termine 6e, derrière la Finlande et la Suisse. "Les pays scandinaves ont été fabuleux. Ils sont toujours présents depuis quelques années. Ça se joue à pas grand chose car l'équipe de France aurait vraiment mérité d'avoir une plus belle place car il y avait du joli travail", regrette le chef Emmanuel Renaut dans les coulisses.

Matthieu Otto et son équipe © Anissa Nassr

Le Bocuse d'Or : finale 2019

Après la disparition de deux grands chefs qui ont marqué l'histoire de la gastronomie française, en 2018, l'heure est aux hommages dans cette nouvelle édition du Bocuse d'Or. La thématique des "plateaux" demandés aux candidats fait référence au célèbre plat de Paul Bocuse : un carré de veau rôti. Quant au thème de "l'assiette", il s'agit cette année d'un clin d'œil au chef le plus étoilé au monde, Joël Robuchon, disparu au mois d'août dernier : une chartreuse de légumes aux coquillages. 

Christophe Bacquié en pleine dégustation © Anissa Nassr

Au cours de cette édition 2019, c'était au chef Christophe Bacquié de disposer du très prestigieux rôle de Président d'Honneur. Bien qu'il ne mesure pas tout ce que cette mission comporte, il est tout à fait conscient des responsabilités qu'incombe ce titre."Chaque candidat dispose de sa propre culture et doit faire honneur au pays et à la gastronomie qu'il représente. Le Bocuse d'Or, c'est le concours mondial où toutes les cuisines peuvent s'exprimer", explique le chef de l'Hôtel du Castellet. Bien qu'ils ne fassent pas partie du jury, de nombreux chefs ont fait le déplacement pour venir encourager et soutenir les candidats comme Marc Veyrat, Philippe Etchebest ou encore Emmanuel Renaut. "Il y avait une vraie belle ambiance. Chaque année, il y a une communion de chefs de tous les pays. En plus d'être un concours très pointu, c'est vraiment une fête de la gastronomie", commente ce dernier au Journal des Femmes.


Les équipes du Bocuse d'Or

24 concurrents, accompagnés de leurs équipes, étaient en lice pour décrocher le si prestigieux Bocuse d'Or 2019. Ainsi, tous les finalistes  se sont déplacés jusqu'à Lyon pour représenter leurs pays à travers cette compétition culinaire. La liste des pays finalistes est longue : Argentine, Australie, Belgique, Brésil, Canada, Chili, Chine, Corée du Sud, Danemark, États-Unis, Finlande, France, Hongrie, Islande, Italie, Japon, Norvège, Maroc, Royaume-Unis, Singapour, Suède, Suisse, Thaïlande ainsi que la Tunisie.


Le Bocuse d'Or en direct

Pour celles et ceux qui n'ont pas pu faire le déplacement jusqu'à Lyon, une web télé a été mise en place pour suivre en direct ou en replay la compétition. Vous pouvez également suivre l'actualité de celle-ci sur les réseaux sociaux via les comptes Instagram, Facebook, Twitter et la chaîne Youtube du Bocuse d'Or.