Où sont logés les candidats de Top Chef ?

Où sont logés les candidats de Top Chef entre les épreuves ? Sont-ils autorisés à rentrer chez eux ou vivent-ils en vase clos ? La saison 12 a été un peu particulière.

Où sont logés les candidats de Top Chef ?
© Marie ETCHEGOYEN/M6

Chaque année, des dizaines de jeunes chefs sont réunis pour participer à la nouvelle saison de Top Chef. Si le tournage dure évidemment moins longtemps que le temps de diffusion de l'émission, la compétition s'étale tout de même sur plusieurs semaines et nécessite une grande organisation. D'ailleurs, où sont logés les candidats pendant la durée du tournage de Top Chef ?

Les candidats de Top Chef logés dans un appart'hôtel

Entre deux épreuves, les candidats ont accès à un espace privé, collé au plateau, où ils peuvent se reposer avant le prochain défi. Un lieu plus que nécessaire pour les jeunes chefs, qui passent parfois de quatorze à quinze heures par jour sur le tournage, quatre jour par semaine.

Le soir, les candidats sont tous logés dans le même appart' hôtel, situé non loin du lieu de tournage. Cela paraît logique et pratique pour les jeunes chefs venus de loin, mais les chefs parisiens doivent eux aussi dormir sur place la veille d'une épreuve. Cela permet à la production, notamment à la nounou de Top Chef, de vérifier que tout le monde sera bien à l'heure le lendemain matin. Ces chambres disposent même d'une cuisine, que les candidats peuvent utiliser pour s'entraîner - même si elle n'est pas aussi bien équipée que celle du plateau.

Les candidats peuvent-ils rentrer chez eux le week-end ?

En règle générale, les candidats peuvent rentrer chez eux le week-end s'ils le souhaitent, notamment pour voir leurs familles, le tout aux frais de la production, mais libre à eux de rester sur place pour rester bien concentrés sur la compétition. Cela dit, cette saison 12 de Top Chef a été un peu particulière à cause de la crise de la Covid-19 et les candidats ont dû rester confinés pendant toute la durée du tournage. Toutes les personnes présentes sur le plateau ont d'ailleurs dû passer entre un et deux tests PCR par semaine.