Arnaud Baptiste : éliminé de Top Chef 2021 en semaine 11

Arnaud, certainement l'un des candidats les plus audacieux de Top Chef 2021, a été éliminé après onze semaines de compétition. Avec son physique de Titi parisien et son trompe-l'œil "cuvette des toilettes", ce protégé de Yannick Alléno a marqué la saison par son humour et sa cuisine étonnament pleine de délicatesse.

Arnaud Baptiste : éliminé de Top Chef 2021 en semaine 11
© Marie ETCHEGOYEN/M6

Arnaud Baptiste a été éliminé de Top Chef 2021 après onze semaines de compétition. Découvrez le parcours de ce jeune chef originaire de Noisy le Grand, qui s'est formé dans les plus grands restaurants et notamment auprès de Yannick Alléno.

Le parcours d'Arnaud Baptiste

Avec sa moustache de pirate, ses avant-bras couverts de tatouages de carpes koï et ses punchlines, Arnaud Baptiste ne passe pas inaperçu. La cuisine ? Il l'a dans la peau, au sens propre. Ses doigts aussi sont encrés d'une toque, d'une fourchette et d'un couteau. Et il est parvenu à stupéfier le jury en proposant, lors de l'épreuve du trompe-l'œil, une assiette en forme de… cuvette de WC, garnie d'un magnifique étron en chocolat. Shocking ! Au point qu'Arnaud a vu son dessert directement éliminé sans même être dégusté.

Du bac pro à Alléno

Mais d'où vient Arnaud ? De Noisy-le-Grand, en banlieue parisienne. Comme beaucoup des candidats de Top Chef, sa vocation est née tôt : petit déjà, il touillait les casseroles avec sa grand-mère. Et il se souvient encore de son tourteau fromager : "Cette odeur, je m'en rappellerai tout le temps, mais je n'ai jamais réussi à le refaire ! ". Orienté dès l'adolescence en hôtellerie-restauration, spécialité cuisine, dans un lycée d'Arras, Arnaud fréquente les grandes maisons. Il fait un stage au Grand Véfour, chez Guy Martin, puis rejoint Yannick Alléno au Meurice, deux restaurants trois-étoiles. Cette rencontre avec le chef Alléno est pour lui fondamentale. "Il lui a apporté beaucoup, notamment dans les sauces ", précise M6. Arnaud n'hésite d'ailleurs pas à qualifier son mentor de  "nouveau Ducasse ou nouveau Bocuse".

Un pedigree 3 étoiles

Une fois son bac pro en poche, il enchaîne les adresses prestigieuses : groupe Pullman, Carré des Feuillants d'Alain Dutournier, Sofitel Arc de Triomphe, hôtel Saint James Paris. Ensuite sous-chef à l'hôtel Molitor, Arnaud retrouve finalement Alléno en 2018, comme sous-chef de l'Allénothèque. Cependant, depuis quelques mois, le jeune chef semble s'être émancipé. En duo avec une associée, il a créé Vivantes, un service de traiteur à domicile et  "créateur d'événements comestibles".

Sa vie privée

Sur la vie privée d'Arnaud, rien ne filtre. A peine lit-on dans le Parisien qu'il est fan de Jean Gabin, nourri aux dialogues de Michel Audiard, et grand amateur de rap. Son maître ? "Seth Gueko, surnommé Professeur punchlines dans la profession", qu'on trouve en playlist dans l'une de ses stories.

Sa cuisine

"Pour moi c'est le goût, le goût, le goût, le goût le goût…et le goût !" résume Arnaud. Malrgé son tempérament de feu et son look de dur, sa cuisine est délicate, pleine de sensibilité. Il aime jouer avec les textures, est fan de bons produits bien sourcés. Son service de traiteur Vivantes – Evénements comestibles, propose une cuisine "créative et savoureuse, élaborée en harmonie avec les saisons". Dans Top Chef, on se souvient encore de ses Saint-Jacques du mont Sakurajima, enrobées de shiso, cuites au contact de pierres de lave, puis flambées avec un jus de saké à la coco. Un vrai voyage en poésie.

Son Instagram

Dandy, le chef ? Son Instagram @mr_arnaud_baptiste est au nom de "Monsieur" Arnaud Baptiste, s'il vous plaît !  En vrai, il se qualifie plutôt de pirate ou de flibustier du goût. Sur son feed, on trouve essentiellement des photos de ses plats, mettant le produit en majesté avec des légendes elliptiques : "Asperge de Provence juste cuite, céréales croquantes, œuf confit /chèvre /vinaigrette soja passion", ou encore "Canette des dombes/ coing/poire/condiment Azuki/ huile d'harissa". Et un portrait d'un cuistot qui lui ressemble un poil, signé du grand photographe Irving Penn.