Pierre Chomet : le Breton voyageur de Top Chef

Il a lâché les restaurants étoilés de Bangkok pour relever le challenge  Top Chef 2021. Ecarté de la compétition en 4ème semaine, le jeune chef de 31 ans poursuit hors caméras une autre aventure : avec sa femme Cristina, il est papa depuis peu.

Pierre Chomet : le Breton voyageur de Top Chef
© Marie ETCHEGOYEN/M6

L'enfance en Bretagne, l'apprentissage dans les maisons étoilées, la Thaïlande, sa cuisine, son couple, son Instagram : Pierre Chomet se dévoile ci dessous !

Le parcours de Pierre Chomet

Une bonne gueule – Pierre Gagnaire lui trouvait des airs de Michaël Youn ! -, la tchatche facile, Pierre a tout du gendre idéal. Il a quitté Top Chef au terme de la 4ème émission mais ce garçon a l'avenir devant lui. Né en région parisienne, Pierre a grandi près de Dinan, dans les Côtes-d'Armor. Assez bon élève, mais plutôt turbulent et hyperactif, il tombe en amour pour la cuisine devant un reportage sur les grandes brigades de palace. "Tous les protagonistes étaient avec des toques blanches et criaient "Oui chef!". Je me suis dit: c'est ça ce que je veux faire", se souvient Pierre dans une interview à tvmag.lefigaro.

Rencontres clé avec Eric Fréchon et Arnaud Donckele

Dans la foulée, il s'inscrit au lycée hôtelier de Dinard, puis  poursuit ses études en BTS au lycée hôtelier Jean Drouant, à Paris. Son premier poste ? Ce sera au Bristol. D'abord intégré à la brasserie, il finit par rejoindre le restaurant 3 étoiles de l'établissement, auprès du chef Eric Fréchon. "Je touchais mon rêve de gosse, celui de la toque et du 'oui chef' ", explique-t-il au Petit Bleu des Côtes d'Armor. Il y reste deux ans avant de faire une saison à La Pinède, le trois-étoiles de la côte d'Azur.  Là, c'est la rencontre avec Arnaud Donckele, "un philosophe de la cuisine, avec un brin de folie. Le Bristol m'avait appris le métier, il m'a appris la passion". Puis Pierre rejoint Londres en tant que commis à L' Atelier, le restaurant de Joël Robuchon. C'est là qu'il rencontre sa future femme. Et quand son chef Olivier Limousin lui propose de l'accompagner en Thaïlande, où il s'apprête à ouvrir un autre Atelier, Pierre dit banco.

Six années en Thaïlande

A Bangkok, le jeune chef participera aussi à l'ouverture d'un autre restaurant d'hôtel 2 étoiles, le Chef's Table. "Les six années passées en Thaïlande m'ont complètement métamorphosé. J'ai découvert d'autres cultures et cela m'a beaucoup apporté", confie le jeune chef. Mais à l'été 2020, l'envie de revenir en France le tenaille. Ce qu'il fait… pour participer à l'aventure Top Chef. Et aujourd'hui ? Je compte ouvrir un restaurant avec ma femme soit en Bretagne, soit à Paris. Pour moi, ça serait l'aboutissement d'un rêve."

Sa vie privée

Pierre est marié à Cristina Tejeda, comme lui cuisinière haut de gamme (elle a notamment travaillé pour la Reine d'Angleterre !). Il l'a rencontrée à Londres, à l'Atelier Joël Robuchon, où elle était sa cheffe de partie. Elle l'a ensuite suivi à Bangkok. Vénézuélienne, Cristina a grandi à Barcelone et possède un passeport italien par sa mère. Une vraie histoire multiculturelle ! Depuis janvier, ils sont les heureux parents d'un petit garçon.

Sa cuisine gastro et fusion

Fraîchement rentré de Bangkok pour participer à Top Chef, Pierre partage le même goût pour la cuisine asiatique que Paul Pairet, c'est pourquoi il a  rejoint sa brigade, même s'il a hésité avec Michel Sarran, qui avait beaucoup apprécié son pad thaï revisité.  A Bangkok, il restait dans le "cocon gastronomique français" , grand restaurant tricolore oblige. Mais Pierre aime les saveurs venues d'ailleurs. Dans ses assiettes, on retrouve les traces de sa formation palace, avec des touches de folies. Dans Top Chef, il a ainsi réalisé un soufflé miso-coco-wasabi. C'est ce qu'il aimerait proposer dans le restaurant qu'il projette d'ouvrir avec sa femme : "une cuisine avec une grosse base française, légèrement twistée avec nos parcours et nos origines".

Son Instagram

Sauf exception - visite chez un cultivateur de safran breton, déjeuner chez l'ambassadeur de Thaïlande, stand de street food à Bangkok, selfie avec sa chérie -, Pierre se livre peu sur son Instagram @pierrechomet. Sur son feed, on trouve principalement des instantanés de sa vie de cuisinier ; ambiance beaux plats, brigades et cuisines étincelantes. Le jour de la naissance de son fils, le 13 janvier, il poste un énigmatique "13" . En fait, il s'agit de son chiffre fétiche : son grand-père, très important pour lui, était lui-même né un vendredi 13.