Norbert Tarayre, show devant !

Le verbe haut et l'œil qui frise caractérisent à la perfection Norbert Tarayre, le cuistot au grand cœur de la télévision ! Coqueluche des émissions de cuisine (mais pas que) et patron de plusieurs restaurants, le chef le plus drôle de France propose toujours plus de recettes audacieuses. Et pour le soutenir, il peut toujours compter sur sa femme, Amandine. Portrait de ce trublion du PAF.

Norbert Tarayre, show devant !
© LAURENT BENHAMOU/SIPA

Norbert Tarayre se distingue par son caractère de lion. Après avoir été disqualifié du concours du meilleur apprenti de France pour une tenue jugée "non conforme", il part sans un sous en poche dans la capitale britannique pour apprendre les rudiments de la cuisine. De retour en France, il ouvre (et ferme) quelques restaurants avant de se voir propulsé sur le devant de la scène dans l'émission à succès Top Chef. Depuis, il ne cesse de séduire par son franc-parler et son audace culinaire…

Une vocation de cuisinier née outre-Manche

Né le 22 septembre 1980 à Enghien-les-Bains, Norbert Tarayre doit l'origine de son prénom à son papa, poissonnier de profession, qui, à l'état civil, a opté au dernier moment pour le prénom Norbert alors que Virgile avait été initialement envisagé avec la maman ! A l'âge de 10 ans, ses parents divorcent et le jeune garçon déménage avec sa mère en banlieue parisienne. Le jeune garçon se distingue très vite dans la pratique du football et s'inscrit même dans un centre de formation au sein du centre sportif de Clairefontaine"J'ai fait un peu de théâtre, après je me suis pris pour un chanteur, puis un sportif, j'ai joué au football, je me suis éclaté, la compétition est arrivée… Et la limite aussi, car je n'avais pas le physique pour être un grand joueur", dira-t-il.

Après sa carrière footballistique avortée, l'adolescent hyperactif se lance dans un CAP-BEP charcutier. Il s'impose rapidement comme un bon élément. Pour preuve, il décroche le titre de premier apprenti de Paris ! Malheureusement, fidèle à son personnage de rebelle, il se fait disqualifier pour une tenue jugée "non conforme". Norbert n'obtiendra pas son diplôme, et en conséquence, sa mère décide de l'envoyer à Londres pour qu'il prenne ses responsabilités et trouve un travail. Le jeune homme se fait alors embaucher Chez Nico, un restaurant trois étoiles situé à Park Lane, au cœur de la capitale anglaise. Dans les cuisines de l'établissement, Norbert fait la plonge et apprend les rudiments du métier de cuisinier. Il reviendra quelques mois plus tard en France, bien déterminé à se frayer un chemin dans le milieu de la haute gastronomie française. Il reprend ainsi les études de cuisine à Levallois-Perret et rencontre quelque temps plus tard, le triplement étoilé Bernard Loiseau. Le jeune loup de la cuisine lui propose spontanément ses services. Le chef accepte et Norbert Tarayre est désigné commis au garde-manger.

© LAURENT BENHAMOU/SIPA

A la suite de cette expérience formatrice, le jeune cuisinier ouvre deux restaurants dans la Drôme, à Nyons puis à Pierrelongue. Le succès tarde pourtant à pointer le bout de son nez et Norbert Tarayre décide de mettre les voiles direction Megève où il prend les commandes des cuisines du restaurant La Sauvageonne. 2012 marque un tournant dans sa carrière de cuisinier. Si jusque-là Norbert Tarayre était inconnu du grand public, en l'espace de quelques semaines seulement, il devient une figure incontournable de la télévision ! En effet, le trentenaire est sélectionné pour participer à la troisième saison du programme Top Chef sur M6. Avec son franc-parler et ses expressions décapantes - telles que "C'est un cri qui vient du slip", "On va avoir les burnes comme des raisins de Corinthe", ou encore "J'ai les fesses qui disent bravo"… -, Norbert Tarayre séduit (et amuse !) les téléspectateurs, toujours plus conquis par sa cuisine et son sens de l'autodérision. Il quitte le concours à la troisième marche du podium, laissant Jean Imbert remporter cette troisième saison.

Une fois les caméras de télévision éteintes, les deux compères s'avèrent inséparables. Ils deviennent ainsi co-animateurs de l'émission Norbert et Jean le Défi, un programme culinaire proposé par M6 dans lequel les deux amis se rendent chez des particuliers, amateurs – ou non – de cuisine, pour relever des défis gourmands. Puis, la nouvelle coqueluche des fourneaux anime Norbert Commis d'office sur la chaîne 6ter. Dans cette émission de télé-réalité, le cuisinier enquête avec humour sur des "crimes culinaires". Porté par un succès grandissant, la star des fourneaux s'essaie à la comédie en créant le Norbert One-man show patate. Face aux projecteurs du théâtre de la Nouvelle Eve à Paris, le chef dispense ses conseils de cuisine en les saupoudrant d'anecdotes humoristiques de son cru. En 2018, il se lance également sur les planches avec Danièle Evenou et Séverine Ferrer dans un café de boulevard baptisé C'est pas du tout ce que tu crois.

Le chef partage sa passion au quotidien sa femme, Amandine, et ses trois filles. Une belle histoire de famille qui lui permet d'avancer, toujours plus serein : "Avoir des enfants, contrairement à ce qu'on peut penser, ça soude. La flamme ne m'a jamais quittée. Bien sûr, on connaît des hauts et des bas, comme tous les couples. Mais on est stable parce qu'on partage les mêmes valeurs : la fidélité et la famille".

Le business du bistrot de Nono

Si Norbert Tarayre excelle devant son public, il n'en perd pas non plus de vue son ambition première : celle d'être chef de son propre restaurant ! En 2015, il ouvre ainsi une première brasserie gastronomique baptisée Saperlipopette dans la ville de Puteaux, puis enchaîne sur l'ouverture d'une table d'hôtes Dans ma bulle, située à Courbevoie. Toujours dans le département du 92, il ouvre également le bistrot Macaille à Suresnes dans les Hauts-de-Seine et redonne vie à l'ex Bistrot de Paris dans la ville de Colombes. Enfin, à la rentrée 2018, Norbert Tarayre ouvre une boulangerie-pâtisserie dans la ville de Rueil-Malmaison.

Une cuisine inventive

Côté cuisine, Norbert Tarayre est un grand curieux ! Pour preuve, lors de sa participation à l'émission Top Chef en 2012, face à des concurrents ultra qualifiés et diplômés, il ne s'est pas laissé impressionner ! Cette originalité, Norbert Tarayre l'a notamment cultivée au cours de ses années galères où il devait confectionner des assiettes avec peu de moyens… C'est dans son livre J'ai pas un radis que le jeune chef dispense ses bons plans pour cuisiner sain, et surtout pas cher !  "Je suis un créatif, j'ai fait un poulet cocotte au lave-vaisselle, des pâtes dans une cafetière, un dessert avec du chou-fleur et de la fraise..." confiera t-il, amusé…

Le poisson à l'honneur !

Norbert Tarayre affiche une appétence particulière pour le travail du poisson - passion héritée de son papa poissonnier -, qu'il met à la carte de ses restaurants. Son péché mignon : le saumon. "C'est mon poisson préféré. C'est le seul que vous pouvez préparer de toutes les façons sans jamais vous tromper : grillé, poché, à la vapeur, en carpaccio...". Dans ses établissements, le chef souhaite avant tout surprendre ses clients avec des recettes originales et gourmandes, aux dressages soignés.

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

Lieu jaune ..... #cuisine #fish #kitchen #bonheur

Une publication partagée par Norbert (@tarayrenorbert) le