L'affinage du fromage et ses secrets 

L'affinage est une technique unique et complexe qui demande beaucoup de maîtrise. La rédaction a passé les portes de la Fromagerie Griffon pour vous expliquer comment on passe d'un fromage à un fromage "affiné". Petit tour d'horizon.

L'affinage du fromage et ses secrets 
© Fromagerie Griffon

Ne devient pas affineur qui veut. Affiner un fromage, c'est tout un procédé. Pour Claire Griffon, fromager-affineur : "C'est l'art de faire évoluer le fromage, l'emmener à son optimum". Ce processus repose essentiellement sur l’expérience, le savoir-faire de l'artisan, l'attention quotidienne qu'il porte à ses fromages ainsi que sa passion pour le métier. De là, chacun développe ses propres techniques, petites astuces et autres secrets. Il n'existe pas "une technique" d'affinage, mais plusieurs. Celles-ci permettent au fromage d'avoir son propre caractère, de se différencier des autres. Son goût, sa texture deviennent alors uniques.

Connaître son fromage, l'un des secrets de Claire Griffon

Au cours de l'affinage, il y a une grande part de liberté : Tout d'abord le lieu dans lequel "dorment" les fromages, la température de la pièce et son hygrométrie (le taux d'humidité), la manière de brosser et de retourner un fromage sont d'autant de facteurs variables aux yeux de l'affineur. Cette liberté existe mais pas sans précision et rigueur, "On connait son fromage, on sait comment il va évoluer". L'affinage demande une connaissance importante du produit, celle-ci allant parfois même jusqu'à l'échelle microscopique. L'ensemble de ces petits détails, associés au talent unique que peuvent avoir certains artisans, permet à un simple fromage de devenir bien plus.

cave-fromagerie-griffon
© Fromagerie Griffon

Lieux, ambiances et soins pour un fromage bien affiné

Pour qu'un fromage puisse donner le meilleur de lui-même, il faut d'abord lui en donner les moyens. Pour cela, les conditions d'affinage, l'ambiance et les soins apportés vont jouer un rôle majeur : 

claire-griffon-façade-fromagerie-griffon
© Fromagerie Griffon
  • Une fois fabriqués, les fromages sont rangés dans des caves aux conditions modernes et dans le respect des normes d'hygiènes. 
  • Ils sont entreposés sur des étagères en bois d'épicéa, celles-ci se suivent en fonction de la durée d'affinage du fromage, (allant du moins affiné au plus affiné).
  • Dans certains cas, une grille à trous recouverte d'une feuille de papier ou de plastique est placée sous le fromage dans le but de le laisser respirer et de se développer des deux côtés.
  • Il existe deux types de cave, la cave chaude comprise entre 8 et 12°C, la cave froide comprise entre 4 et 6°C. Les premières étant réservées aux fromages tels que la tomme, le Saint-Nectaire. Les secondes sont privilégiées pour affiner des fromages de chèvre, de brebis
  • L'hygrométrie permet de jouer avec le taux d'humidité de la cave dont les fromages ont besoin, l'humidité aide les micro-organismes à proliférer qu'ils soient à la surface ou à l'intérieur du fromage. 
  • Retourné, brossé, le fromage doit être chouchouté. Ces soins réguliers favorisent un affinage de qualité. Le retourner, c'est lui permettre d'évoluer correctement au-dessus comme en dessous. Le brossage est réservé à quelques-un tel que la mimolette, ce soin enlève le surplus de cirons qui, en faisant des trous dans la croûte permettent au fromage de respirer, mais en trop grande quantité, ces derniers mangeraient le fromage. 
mimolette-fromagerie-griffon
© Fromagerie Griffon

À chaque fromage, sa durée d'affinage

D'un fromage à l'autre, les techniques d'affinages varient mais les durées doivent aussi être adaptées. Pour un camembert, la durée d'affinage se comprend entre 20 et 30 jours maximum. Pour un comté, elle varie de 6-8 mois jusqu'à 48 mois maximum (l'idéal étant de 20 mois). Tandis que pour un chèvre, on considère qu'il est "frais" au bout de 2 jours, "demi-sec" après 1 mois d'affinage et "sec" au bout de 3 mois d'affinage. 

L'affinage du fromage et ses secrets 
L'affinage du fromage et ses secrets 

Ne devient pas affineur qui veut. Affiner un fromage, c'est tout un procédé. Pour Claire Griffon, fromager-affineur : "C'est l'art de faire évoluer le fromage, l'emmener à son optimum " . Ce processus repose essentiellement sur...