Le couscous est entré au patrimoine immatériel de l'Unesco

Chargement de votre vidéo
"Le couscous est entré au patrimoine immatériel de l'Unesco"

Le fameux plat maghrébin fait désormais partie du patrimoine immatériel de l'Unesco. Une consécration pour ce plat emblématique qui est aussi parmi les préférés des Français.

Dans le monde, le couscous était déjà un plat incontournable dans l'esprit de milliards de personnes. Il est désormais reconnu officiellement comme Patrimoine immatériel de l'UNESCO. Érigé au rang de symbole le mercredi 16 décembre 2020, sachez qu'il peut parfois désigner des mets bien différents les uns des autres. Ici, il est question du couscous du Maghreb, cette spécialité à base de semoule de blé dur, d'orge ou de maïs, de légumes, de viandes ou poissons.

Plusieurs pays se disputent depuis longtemps la paternité de ce plat ancestral. L'Algérie, le Maroc, la Mauritanie et la Tunisie ont décidé d'allier leurs forces pour porter le dossier "Savoirs, savoir-faire et pratiques liés à la production et à la consommation du couscous" auprès de l'Unesco.

Un plat universel

Si le couscous trouve sa place aux côtés des trésors du patrimoine mondial, c'est par le savoir-faire qu'il mobilise et surtout son aspect symbolique aux dimensions sociales très fortes. En effet, le couscous est un repas partagé que l'on savoure quelle que soit son origine géographique et sociale au Maghreb. Ruraux ou citadins, nomades ou sédentaires, toutes les populations de la région cuisinent ce plat peu coûteux, chacune à leur façon. Même les Français le placent depuis des années en tête de leur liste de plats préférés.

Ça vous a donné envie ? Nous aussi. N'hésitez pas à partager votre version du couscous en déposant votre recette sur Le Journal des Femmes Cuisine.