Dans le quotidien de Cédric Grolet dans "Sept à Huit"

Ce dimanche 18 septembre, l'émission Sept à Huit a consacré un reportage au pâtissier Cédric Grolet. Ses racines, ses projets, sa personnalité... Le public l'a découvert comme jamais.

Dans le quotidien de Cédric Grolet dans "Sept à Huit"
© SIPA (publiée le 21/09/2022)

Il est surnommé "le pâtissier star des réseaux sociaux". Dimanche 18 septembre, Cédric Grolet était surtout la star de l'émission de TF1, Sept à huit. Dans un reportage de 30 minutes, l'émission a plongé les téléspectateurs dans le quotidien du pâtissier de 37 ans

Dès les premières minutes de l'émission, on retrouve Cédric Grolet sur ses terres natales, à Yssingeaux. Là-bas, une file immense de curieux et de gourmands attendaient de pouvoir le rencontrer et de déguster ses créations lors d'une venue exceptionnelle en juin dernier. Pour l'occasion, la brigade du pâtissier avait pris place dans l'arrière-boutique de la pâtisserie de ses débuts, là où il était apprenti à 16 ans. Comme un hommage à son mentor, le pâtissier avec qui il a fait ses débuts, Cédric Grolet y a installé une boutique éphémère pour y vendre ses créations. Et on peut dire que le public était au rendez-vous : 500 personnes attendaient devant le magasin. Et malgré ses années d'expérience, une foule venue le rencontrer ou quelques apprentis venus déguster ses créations lui font avoir la larme à l'œil.

Le "Cédric mania"

Cette foule sera d'ailleurs filmée, pour qu'une vidéo soit publiée sur le compte Instagram du chef pâtissier du Meurice. Il faut dire que les réseaux sociaux ont une grande importance dans le business du pâtissier. Il y partage ses pâtisseries en trompe-l'œil qui attisent la curiosité, font saliver et attirent les clients prêts à débourser 17 euros pour un "faux fruit". Un prix qui s'explique par des années de travail et de perfectionnement. La framboise trompe-l'œil est par exemple le résultat de 3 ans de recherche. Sur Instagram, certaines de ces vidéos au style moderne et épuré ont été visionnées plus de 100 millions de fois.

Ce succès vient en partie du rythme effréné que s'impose Cédric Grolet en postant deux vidéos par semaine sur les réseaux sociaux. Et pour garder le physique qui lui permet de se sentir en confiance devant la caméra, il n'hésite pas à s'imposer "une heure de souffrance" par jour avec sa coach sportive, explique le journaliste derrière le reportage, avant d'ajouter, "un corps parfait pour séduire ses millions de followers, un mental d'acier pour affronter la pression du business". Face caméra, Cédric Grolet explique, "j'ai perdu presque 15 kilos en 3 ans [...] avant, je me sentais mal, je n'osais pas me mettre en maillot de bain, je postais moins sur les réseaux sociaux." Il faut dire que son métier lui fait goûter jusqu'à 50 pâtisseries par jour. Le double champion du monde de pâtisserie fait donc tout pour garder son style "qui tranche avec les looks traditionnels des pâtissiers" décrypte le journaliste.

Une enfance formatrice

Fils d'une femme de ménage et d'un chauffeur routier, Cédric Grolet "vient de tout en bas", détaille-t-il. Lors d'un exceptionnel rassemblement familial, l'équipe de Sept à Huit en a profité pour interroger son père, "celui qui lui a donné le goût de l'effort", précise la voix-off. "Si je suis un taré du travail, c'est grâce à mon père, il m'a appris la valeur de la vie", évoque, ému le pâtissier. Pourtant très attaché à sa famille, Cédric Grolet raconte qu'à 18 ans il n'a pas hésité à tout lâché, famille, amis et petite amie, pour aller à Paris, "j'ai tout mis de côté, j'avais besoin de travailler pour faire carrière".

À la fin des 30 minutes, le reportage se termine avec un concours organisé tous les ans depuis 10 années entre les commis de Cédric Grolet. Le but ? Proposer de manière volontaire une création originale qui sera vendue dans les magasins du chef. Le vainqueur de cette année, le créateur de la "chouquette trompe-l'œil", verra donc son œuvre dans un nouveau magasin qui ouvrira en 2023, consacré aux "gâteaux trompe-l'œil".

Pâtissiers