Bolet : champignon, comestible, recette

Le bolet est un incontournable de l'automne. Comment le choisir ? Comment le conserver ? Comment le cuisiner ? Découvrez tout ce qu'il faut savoir sur ce champignon au petit goût de noisette.

Bolet : champignon, comestible, recette
© 123RF

Très apprécié pour sa chair ferme et son goût subtil, le bolet est un champignon phare de la saison automnale. Parmi les variétés les plus communes, on retrouve le bolet bai, le bolet jaune, le bolet des chênes, le bolet à pied rouge ou encore le bolet rude. On vous dit tout sur ce petit champignon sain et savoureux.  

Histoire et caractéristique du bolet

Le bolet est un champignon de la famille des Boletacées, la même que celle des cèpes. Il peut mesurer entre 5 et 25 cm de hauteur. Il est caractérisé par un épais chapeau rond en forme de coussin et possède un pied ventru, en forme de massue. Le chapeau peut mesurer jusqu'à 30 cm. La couleur du bolet varie en fonction des variétés. Il peut être jaune, beigne, marron ou légèrement rouge.

Le bolet ne se cultive pas. En effet, il ne pousse qu'à l'état sauvage, généralement sous les feuillus tels que les chênes, les châtaigners ou les hêtres et a besoin de fraicheur et d'humidité pour se développer.

Comme beaucoup de champignons, le bolet fut longtemps boudé par la noblesse et fut exclusivement consommé par les villageois. Bravant les sentiers forestiers infestés de brigands, ils partaient en faire la cueillette pour agrémenter leurs plats. Ce n'est qu'à partir du XVIII siècle que le bolet devient un met de choix et entre dans les cuisines françaises, aux côtés des morilles ou encore des truffes.

Attention : Les champignons, y compris les bolets, peuvent être toxiques. Si vous avez un doute sur le spécimen que vous venez de cueillir, rendez-vous dans la pharmacie la plus proche de chez vous pour vérifier sa variété avant de le consommer.

À quelle saison manger le bolet 

Star de l'automne, le bolet se récolte après les premières grosses pluies d'été. La saison du bolet débute fin août et se termine fin novembre en fonction des régions et du climat.

Les calories et les infos nutritionnelles du bolet

Petit mais surprenant, le bolet possède de nombreuses vertus essentielles à la bonne santé de l'organisme. Tout d'abord, ce champignon est riche en fibres, fibres qui contribuent au bon fonctionnement du transit intestinal. Il est riche en potassium, indispensable à la santé cardiovasculaire, et riche en phosphate, essentiel à la santé osseuse et dentaire. Enfin, croyez-le ou non, le bolet est une véritable source de vitamine D. La vitamine D aide la fixation du calcium sur les os et contribue à maintenir notre peau en bonne santé. C'est donc un allié de taille à ne pas négliger ! 

Valeur nutritionnelle du bolet pour 100 g  
Protides 4 g
Glucides 3.4 g
Lipides 0.2 g
Calories 32 kcal

Comment choisir le bolet ?

Pour bien choisir votre bolet, regardez tout d'abord son aspect général. Composé essentiellement d'eau, le bolet doit être ferme, pas trop mou. Le pied doit être bien attaché au chapeau et présenter une mousse spongieuse. Le chapeau ne doit pas présenter trop d'aspérités ou de tâches. Idéalement, le bolet doit être brillant et légèrement collant au toucher. La taille de votre bolet n'a pas d'importance. Petit ou moyen, le goût est le même !

Comment conserver le bolet ?

Comme tous les champignons, le bolet doit être consommé rapidement après sa cueillette. Composé essentiellement d'eau, il est important de le déguster quand il est ferme. Vous pouvez conserver vos bolets entre 2 et 3 jours à l'air libre, dans un endroit sec ou bien au réfrigérateur en cas de fortes chaleurs extérieures. 

Si vous souhaitez le congeler, nous vous recommandons de le blanchir quelques minutes dans l'eau bouillante avant de le sécher et de le placer dans un sachet de congélation. Sa conservation peut varier entre 6 mois et un an.

Comment cuisiner et déguster le bolet ?

Avant de cuisiner le bolet, pensez à bien le nettoyer. Évitez de le passer sous l'eau car il risquerait de se gorger, de se ramollir et de perdre sa saveur.

Tout d'abord, commencez par couper la partie terreuse et nettoyez le pied et les chapeau à l'aide d'un linge humide et de la pointe d'un couteau de cuisine. Une fois lavé, votre champignon est prêt à être cuisiné. Très polyvalent, il se décline sous toutes les formes : en fricassée, en tourte, en velouté ou plus simplement en salade. 

Mais c'est en poêlée que le bolet révèle tout son fondant et laisse exploser son petit goût de noisette. Pour cela, coupez-le en gros morceaux et faites-le sauter dans une poêle avec un peu de beurre. Ajoutez un peu d'ail et de persil et laissez l'eau s'évaporer pendant quelques minutes. A servir bien chaud en accompagnement d'un plat de viande (volaille ou porc) ou à disposer dans une omelette, dans des pâtes fraîches ou encore dans un risotto.