Frédéric Anton et Christelle Brua, vainqueurs du Prix Procope 2018

Après une première édition couronnée de succès, le Prix Procope 2018 a été décerné à Frédéric Anton et Christelle Brua, auteurs de "La cuisine à petits prix de Frédéric Anton", aux éditions du Chêne. Le Journal des Femmes faisait partie du jury et vous raconte la soirée de clôture.

Frédéric Anton et Christelle Brua, vainqueurs du Prix Procope 2018
© Procope

Il étaient des dizaines à s'être déplacés ce mardi 20 novembre, pour découvrir le lauréat du Prix Procope. Créé en 2017, ce prix vise à récompenser un livre de cuisine bourgeoise. Née au siècle des Lumières, cette cuisine noble et audacieuse est devenue depuis, la cuisine de brasserie. Et quoi de mieux que le plus ancien restaurant de Paris pour célébrer la cuisine bourgeoise ? Le Procope a en effet vu le jour en 1686 en plein coeur de Saint-Germain-des-Prés et régale depuis lors, des milliers de gourmands avec des recettes traditionnelles comme l'incontournable Blanquette de veau, le Coq au vin ou encore la Sole meunière.

Frédéric Anton et Christelle Brua, grands gagnants

Après Pierre Gagnaire et son livre La cuisine des 5 saisons aux éditions Solar en 2017, ce sont Frédéric Anton et Christelle Brua qui ont reçu le Prix Procope 2018, pour leur ouvrage La cuisine à petits prix de Frédéric Anton, aux éditions du Chêne. Si le premier n'a pu être présent, la chef pâtissière s'est déclarée émue de voir son livre récompensé. Un ouvrage que les membres du jury ont jugé en cohérence avec la thématique puisqu'il propose une vision accessible et moderne de la cuisine bourgeoise. En effet, à l'intérieur, les grands classiques côtoient des recettes inédites réalisées. "On a imaginé des recettes avec des produits que l'on a tous dans nos réfrigérateurs et nos placards" a confié Christelle Brua. Ainsi, soupes, risottos, gratins et salades côtoient tartelettes, îles flottantes, cookies et - plus étonnant - cornes de gazelle. "A chaque fois que la maman de Frédéric fait des cornes de gazelle, on se bat pour être celui qui en mangera le plus possible ! Elles devaient être présentes". Les lauréats ont reçu une dotation de 2500 euros et une carte Ambassadeur du Procope d'une durée d'un an. Cerise sur le gâteau : l'une des recettes de l'ouvrage sera proposée dès le printemps 2019 à la carte de l'établissement. Une belle visibilité puisque la création de Pierre Gagnaire - Lieu jaune rôti croustillant - mise à la carte en 2018, a connu un tel succès qu'elle est devenue le plat de poisson le plus commandé. 

Un jury d'exception

Pour cette seconde édition, le Procope s'est doté une nouvelle fois d'un jury d'exception composé de 11 personnalités expertes en gastronomie, histoire et littérature. Ainsi, Clotilde Briard (Journaliste Les Echos), Rémi Dechambre (Journaliste Le Parisien et Valeurs Actuelles), Christophe Duhamel (Directeur Général Marmiton), Estelle Flavet (Direction de la communication Fnac & Darty), Jean-Claude Berline (Consultant en communication éditoriale), Gabrielle Lazure (Actrice), Marc Lecarpentier (Directeur Festival des mots), Laurent Mariotte (Chroniqueur, animateur et auteur), Eric Solal (Journaliste Marie-Claire Cuisine), Stéphane Bern (Journaliste RTL) et Mariana Gonçalves (Journaliste Journal des Femmes), se sont réunis à deux reprises au Procope pour déterminer le grand gagnant.

Frédéric Anton et Christelle Brua, vainqueurs du Prix Procope 2018
Frédéric Anton et Christelle Brua, vainqueurs du Prix Procope 2018

Il étaient des dizaines à s'être déplacés ce mardi 20 novembre, pour découvrir le lauréat du Prix Procope . Créé en 2017, ce prix vise à récompenser un livre de cuisine bourgeoise. Née au siècle des Lumières, cette cuisine noble et audacieuse...