Amandine Chaignot, la master cheffe

Après une longue expérience dans les palaces, Amandine Chaignot a créé en 2019 son propre cocon : Pouliche. Avec cette table du 10e arrondissement de Paris, l'ancienne jurée de MasterChef fait mouche !

Amandine Chaignot, la master cheffe
© Francois Mori/AP/SIPA/AP22442331_000034

Il suffit d'aller sur son compte Instagram pour comprendre une partie de la personnalité culinaire d'Amandine Chaignot : joyeuse ! Après de nombreuses expériences auprès des grands chefs, mais également dans les grands concours de cuisine, la cheffe a posé ses valises à Paris pour ouvrir un lieu qui allie convivialité et produits de qualité. Avec Pouliche, la cuisine raisonnée se porte bien ! 

Biographie d'une cheffe à part

Née le 1er mai 1979 à Orsay, la quadragénaire a eu une enfance heureuse. Petite, elle rêvait d'épouser plusieurs métiers : pompier, vétérinaire, aventurier, dessinateur. Finalement, ce sera la cuisine… même si elle tenta de suivre un temps des études de pharmacie. "Je pense que ma mère m'a transmis le goût du vrai, comme une forme de simplicité généreuse." En 1998, elle rejoint l'école Ferrandi et apprend les bases de la cuisine

Après un passage à la Maison de l'Aubrac de Mark Singer, elle entre chez Prunier et vit une expérience unique en devenant commis de François Adamski au Bocuse d'Or 2001. Une compétition internationale très suivie que son équipe remporte avec brio.

Un parcours d'excellence au goût british

Dès lors, la jeune femme poursuit sa carrière en côtoyant les grandes tables françaises et anglaises. Trois années aux côtés de Jean-François Piège au Plaza Athénée, deux autres au Ritz de Londres… puis un passage aux côtés d'Eric Frechon à la Verrière, au Meurice de Yannick Alleno et au Crillon de Christopher Hache ! À cela s'ajoute des mois de préparation pour atteindre la finale du concours des MOF en 2007…  A partir de 2012, Amandine Chaignot prend son envol en décrochant sa première place de cheffe au Raphaël. Elle découvre également la médiatisation en intégrant la saison 4 de MasterChef (et non Top Chef) sur TF1 en tant que membre du jury

Fin 2014, elle part en Angleterre pour diriger les cuisines du restaurant de l'hôtel Rosewood à Londres. Une belle aventure culinaire et humaine de trois ans qui s'est achevée fin 2018. L'année suivante, la cheffe décide de revenir à Paris et d'ouvrir Pouliche dans le très cosmopolite quartier du 10e arrondissement. Son esprit est clair : concocter une cuisine fraîche à base de produits de qualité sélectionnés auprès d'artisans engagés. 

© Pouliche

Un restaurant aux multiples facettes

De suite, le succès est au rendez-vous et ses menus proposés à l'aveugle (sauf le plat) font mouche. Mais, quelques mois après l'ouverture, la crise du Covid-19 passe par là. Durant le confinement, Amandine Chaignot se retrouve dans une situation inédite. "Moi qui ne suis, en général, jamais seule et qui ai très peu de temps à moi, pour bouquiner, flâner, ce fut un vertige, ce temps à remplir seule !" raconte-t-elle sur France Inter. 

Mais la femme d'action décide rapidement de se mettre au service des autres en cuisinant pour le personnel hospitalier ou en proposant des recettes simples sur Youtube comme celles de la tarte au chocolat ou des asperges vertes. Elle décide également de transformer son établissement en marché éphémère en vendant directement des fruits et légumes, des épices, des huiles ou encore de la charcuterie. En juillet 2020, elle lance une vente en "click and collect" de paniers gourmands. Pintade rôtie, courgettes sautées, pavés d'églefin fondant ou encore sandwichs au pain brioché maison… Le plaisir est total. 

Des recettes de partage

Sur son site personnel, la cheffe tente de décrire son univers gourmand. "Ma cuisine est le reflet de ce que je suis ; simple, spontanée, sincère. Elle s'exprime différemment suivant les circonstances et les envies, mais jamais sans perdre de vue la gourmandise et la générosité. Puisque c'est cela, finalement, la finalité : le plaisir et le partage."

Parmi les plats issus de son cru, on peut évoquer les Quenelles de volaille aux morilles, sauce poulette, une recette simple qu'elle a d'ailleurs proposée dans son livre publié en 2014. Autre recette culte créée lors de son passage au Raphaël : le bulot en raviole de pomme de terre, coulis de cresson. Colorée et iodée, cette préparation symbolise la cuisine sensible d'Amandine Chaignot qui espère bien poursuivre son aventure culinaire encore de longues années.

Grands chefs