Jérôme, le perfectionniste du Meilleur Pâtissier

Passionné, mais avec ordre et méthode. Jérôme, c'est la gourmandise incarnée dans un tableur Excel. Du beau, du bon, du précis. On imagine déjà ses sublimes pâtisseries caracoler longtemps dans l'édition 2021 du Meilleur Pâtissier…

Jérôme, le perfectionniste du Meilleur Pâtissier
© Marie ETCHEGOYEN/M6

Ses desserts sont aussi élégants que ses tenues. Jérôme, papa gâteau, dédie beaucoup de son temps à sa passion. Ses recettes, il les teste quasi en scientifique, et s'entraîne comme un champion depuis pas mal d'années déjà. Visuellement, les réalisations de cet amateur aguerri sont dignes d'un pro. Attention, ce candidat pourrait tout déchirer dans le Meilleur Pâtissier !

Son parcours

Âgé de 46 ans, Jérôme vit en Ile-de-France et est chargé de marketing dans une entreprise d'Evry. On n'en sait pas plus sur ce discret qui ne s'étend pas sur les réseaux sociaux, même si on lui devine des attaches bretonnes. Signes particuliers ? Une barbe et une moustache de mousquetaire, un certain chic et une voix haut perchée : "Ça n'a pas toujours été simple mais ça m'a permis de cultiver une force intérieure et je vis très bien comme ça. Et ceux à qui ça ne plaît pas… Next !". Il pâtisse depuis l'adolescence, une passion héritée de sa mère et de sa grand-mère : "Quand j'étais haut comme trois pommes, je disais à ma maman que je voulais être boulanger ". Finalement, il en a fait un hobby dévorant. Marié et père de deux garçons, Jérôme passe en effet beaucoup de son temps libre aux fourneaux. Il le dit sur son Instagram, ce qu'il aime, c'est "partager et faire plaisir". Pour remercier l'entreprise qui a pris l'un de ses fils en stage, il leur fait une tarte au citron noisette caramel. Sympa ! Nul doute que le goût très sûr de Jérôme, sa technique bien rodée et son talent pour les visuels au cordeau seront de précieux atouts pour cette saison du Meilleur Pâtissier.

Son univers de pâtisserie

Une couronne rhubarbe hibiscus ravissante, des macarons juste parfaits, une tarte aux pommes façon Cédric Grolet… Les gâteaux de Jérôme sont assez techniques, et réalisés au millimètre. L'homme est clair, net et précis, ça se voit. Sa bible ? Le magazine Fou de Pâtisserie. Le plus dingue ? Sa famille n'est a priori pas très portée sur les desserts : "Malheureusement, je ne suis pas entouré de fans de pâtisseries comme moi, à mon grand regret". On veut bien se dévouer pour les déguster. 

Son Instagram

Jérôme est un expérimentateur, du genre obstiné, qui n'hésite pas à partager ses errances comme ses réussites : "Après de nombreux essais, j'ai enfin réussi des choux cylindriques ! Et comme je le dis, l'échec est seulement l'opportunité de recommencer d'une façon plus intelligente". "Premier test de croissants bicolores et ce n'est pas l'effet amazing wow que j'attendais. Faut dire que j'ai un peu foiré ma pseudo chambre de pousse...". Sur son heure de pause déjeuner, quand il est en télétravail, il fait un petit cake au chocolat au cœur de caramel coulant, comme ça, pour le goûter des enfants. Vous avez dit papa gâteau ?