Morbier : fabrication, fromage bleu, avec une raclette

Le morbier est un fromage produit dans le massif du Jura en France. Son goût puissant mêlé à sa texture unique font de lui un fromage très populaire. On vous dévoile tous les secrets de son histoire, la meilleure période pour le consommer et bien plus encore.

Morbier : fabrication, fromage bleu, avec une raclette
© barmalini/123RF

Le morbier est un fromage au lait cru de vache, il se distingue de par sa ligne cendrée qui le divise en deux.

Histoire et caractéristiques du morbier

Créé au XVIIe siècle, le morbier tire son nom de sa commune d'origine, située dans le Jura. Ce n'est qu'en 2000 que le morbier reçoit son AOC (Appellation d'Origine Contrôlée). Son aire de production s'étend sur le massif jurassien, entre le Jura, le Doubs, l'Ain et la Saône-et-Loire.

A quelle saison manger du morbier ?

Le morbier se déguste en primeur dès le mois de novembre et jusqu'en mars ; c'est la pleine saison de la dégustation du morbier d'avril à octobre.

Les calories et les infos nutritionnelles du morbier

Fait à partir de lait cru de vache, le morbier représente une bonne source de calcium et de protéines.

Valeur nutritionnelle du morbier pour 100 g  
Protides 23 g
Glucides 0 g
Lipides 28 g
Calories 374 kcal
> Plus d'infos sur les calories du morbier

Comment choisir le morbier ?

Choisissez le morbier avec une croûte lisse et homogène, de couleur gris clair à beige orangé. De couleur ivoire à jaune pâle, sa pâte est souple, onctueuse avec un léger goût de crème. Son odeur se veut franche et fruitée. La raie noire qui se trouve au centre doit être continue sur toute la tranche.

Comment conserver le morbier ?

Il se conserve bien dans son papier d'origine, placé dans la partie la moins froide de votre réfrigérateur.

Comment cuisiner et déguster le morbier ?

Le morbier est un fromage de plateau. Il se marie avec des vins légers et fruités comme le vin jaune du Jura. Vous pouvez aussi l'utiliser pour des gratins, des tartes salées ou des salades. Fromage à pâte pressée non cuite, le morbier se reconnaît à sa raie bleue-noire centrale et horizontale. Celle-ci est obtenue en enduisant du charbon végétal sur une face avant le pressage. Son affinage dure 45 jours minimum. Entier, il a la forme d'un cylindre de 30 à 40 cm de diamètre et 5 à 8 cm de hauteur. Son poids va de 5 à 8 kg.