Chou romanesco

Variété de chou-fleur, le chou romanesco est italien et se distingue par ses formes géométriques. Comment le choisir et le déguster ? Comment profiter pleinement de ses saveurs ? Découvrez ce qui distingue le chou romanesco.

Chou romanesco
© Елизавета Смирнова/123RF

Originaire de Rome, le chou romanesco séduit par son coloris vert et ses formes atypiques. Proche du brocoli et du chou-fleur, il se déguste cru ou cuit. Moins amère et plus gourmand, le chou romanesco est apprécié des grands comme des petits.

Histoire et caractéristiques du chou romanesco

Comme son nom l'indique, le chou romanesco est originaire de Rome. Cette variété de chou-fleur est souvent qualifiée de légume ancien car il est cultivé depuis le Renaissance. Pourtant, il a été introduit en France que tardivement, dans les années 1990. Depuis, il est cultivé principalement en Bretagne. On le nomme parfois brocoli à pomme.

Le chou romanesco ressemble à la fois au brocoli et au chou-fleur. Il a une couleur vert pomme et il est très compact. Les fleurettes sont en forme de pyramide et séduisent depuis des siècles les mathématiciens grâce aux formes géométriques (fractales) qu'elles arborent.

Le goût du chou romanesco est plus fin que celui du brocoli ou du chou-fleur. Il présente des notes de noix très agréables mais aussi peu d'amertume. Il n'est par rare que les personnes qui n'aiment ni le brocoli, ni le chou-fleur apprécient le chou romanesco.

A quelle saison manger le chou romanesco ?

Le chou romanesco se déguste aux beaux jours. Pour profiter pleinement de sa gourmandise et de ses bienfaits, il faut le consommer de juin à octobre.

Les calories et les infos nutritionnelles du chou romanesco

Le chou romanesco est riche en vitamines A, B, C et E. Ce légume est également riche en carotènes. Par ailleurs, celui que l'on nomme brocoli à pomme est source de potassium, de fer, de calcium et de manganèse. Comme bon nombre de fruits et de légumes, sa teneur en fibres est très intéressante. Elle facilite la digestion comme le transit.

Cette composition presque parfaite fait du chou romanesco un aliment santé. Il booste le système immunitaire, réduit les risques de maladies cardiovasculaires, stimule le renouvellement des cellules et participe à la bonne santé du système nerveux. Peu calorique, le chou romanesco est un atout minceur et un partenaire détox de choix.

Valeur nutritionnelle du chou romanesco pour 100 g    

Protides

2,5 g

Glucides

2,3 g

Lipides

0,3 g

Calories

28,2Kcal

Comment choisir le chou romanesco ?

Il est possible de trouver le chou romanesco au supermarché, chez le primeur ou sur le marché. Sélectionnez un chou bien ferme et sans tache. La couleur du chou romanesco doit être vive et les grains serrés.

Comment conserver le chou romanesco ?

Le chou romanesco se conserve au réfrigérateur, dans le bac à légumes, pendant 2 à 3 jours. Il est préférable de le consommer rapidement ! Sachez que vous pouvez congeler votre chou après l'avoir coupé et blanchi.

Comment cuisiner et déguster le chou romanesco ?

Le chou romanesco se déguste cru ou cuit. Commencez par laver votre chou à l'eau claire, puis découpez les feuilles et coupez les tiges des fleurettes. Ensuite, plusieurs solutions s'offrent à vous.

Vous pouvez cuire le chou romanesco :

  • à la vapeur, pendant une dizaine de minutes,
  • à la casserole, dans de l'eau bouillante, pendant 8 à 10 minutes,
  • à la poêle, après l'avoir blanchi 3 minutes, en le faisant revenir avec de l'ail et un peu d'huile d'olive.

Il est à noter que le chou romanesco est meilleur quand il est bien ferme. Cependant, il est tout à fait possible de le proposer sous forme de purée. Si vous cuisinez le chou romanesco dans un gratin ou une quiche, il est recommandé de précuire les fleurettes pendant 3 à 5 minutes.

Le chou romanesco accompagne aussi bien la viande que le poisson. Il peut aussi être sublimé dans une recette végétarienne à base d'orecchiette.