Fruit du dragon

Le fruit du dragon, également appelé pitaya, est le fruit d'un cactus au goût légèrement acidulé. Comment le déguster ? Quels sont ses bienfaits ? Réponses.

Fruit du dragon
© Kongsak Yonyot/123RF

Le fruit du dragon est majoritairement cultivé en Amérique du Sud. Sa chair blanche et charnue, très rafraîchissante, rappelle le kiwi. Riche en vitamines, elle se déguste crue au petit-déjeuner, en dessert ou en salade, pour le goûter.

Histoire et caractéristiques du fruit du dragon

La pitaya est le fruit d'un cactus sans épines qui pousse en Amérique tropicale, dans des climats arides. Ce n'est pas le fruit d'une seule espèce de cactus, mais de plusieurs, qui donnent des fruits aux couleurs différentes :

  • Un fruit du dragon à la peau rose et chaire blanche,
  • Un fruit du dragon à la peau rose et pulpe rouge,
  • Un fruit du dragon à la peau jaune et pulpe blanche.

Au Vietnam, sa chair est très appréciée depuis le XIXe siècle, époque où les colons français décident d'importer cet étrange fruit rose en Asie. Il est toujours aujourd'hui consommé dans tout le continent.

Le nom "fruit du dragon" proviendrait même du vietnamien "Thanh Long". Il fait référence aux longues lianes qui portent les fruits et rappellent le corps sinueux du dragon, très présent dans la culture asiatique.

Encore aujourd'hui, en France, on trouve la pitaya dans les épiceries asiatiques et en grandes surfaces. Mûre, elle mesure une dizaine de centimètres, pèse environ 350 grammes et présente de nombreux petits pépins noirs proches de ceux du kiwi.

Le fruit du dragon le plus commun est la pitaya à peau rose et chaire blanche. Attention toutefois à ne pas consommer sa peau : elle peut vous rendre malade...

À quelle saison manger le fruit du dragon ?

Le fruit du dragon frais se déguste de septembre à décembre, mais il peut être consommé toute l'année surgelé.

Les calories et les infos nutritionnelles du fruit du dragon

Riche en fibres, en eau et en vitamines (C notamment), le fruit du dragon est un super aliment. Son apport en antioxydants et en magnésium est également intéressant. Il diminue le stress, favorise la détente musculaire et élimine les excès d'acide urique, prévenant ainsi les crises de goutte. C'est également un fruit peu calorique (36 calories pour 100 grammes), apprécié des personnes souhaitant perdre du poids. Pour bénéficier de ses nutriments, mieux vaut le déguster cru.

Valeurs nutritionnelles du fruit du dragon pour 100 g  
Protides 1 g
Glucides 7,1 g
Lipides 0,4 g
Calories 36 kcal

Comment choisir le fruit du dragon ?

On trouve habituellement le fruit du dragon dans les épiceries asiatiques et en grandes surfaces. Pour bien le choisir, la peau du fruit doit avoir une belle couleur et ne pas être couverte de meurtrissures. Le fruit doit être ferme et les écailles ne doivent pas être sèches.

Comment conserver le fruit du dragon ?

La pitaya se consomme rapidement : dans les 4 à 5 jours suivant l'achat. Elle se conserve dans le bac à légumes du réfrigérateur. Si le fruit n'est pas mûr, il se garde durant 3 semaines maximum.

Comment cuisiner et déguster le fruit du dragon ?

La chair du pitaya est délicieuse telle quelle : on la consomme à la petite cuillère après avoir coupé en deux le fruit. Elle peut aussi être utilisée dans une salade de fruits exotiques (avec de la mangue, de la papaye, de la goyave, de la pastèque…) ou dans un sorbet glacé et/ou jus de fruits.

En Asie, ce fruit peut également être servi "givré", sous forme de glace : la chair aura été préalablement mixée avec du lait de coco et du sucre de canne, puis placée quelques heures dans sa coque, au congélateur.

En version salée, le fruit du dragon peut se déguster sous forme de tartare avec du saumon cru, quelques oignons et une sauce à base de jus de citron.