Pomme Reinette : saison, utilisation, couleur, où en trouver

Du Mans, d'Anjou ou "Canada", la reinette se décline sous de multiples variétés. Qelles sont-elles, comment les choisir, les conserver et les cuisiner ? Suivez nos conseils !

Pomme Reinette : saison, utilisation, couleur, où en trouver
© siur/123RF

Croquée telle qu'elle pour calmer une petite faim, transformée en compote ou associée à des saveurs salées, la pomme reinette se met en quatre pour nous séduire !

Histoire et caractéristiques de la pomme reinette

Déjà connue dans l'Antiquité, la pomme n'a cessé de se développer. Au fil des siècles, les variétés se sont multipliées et le nom générique "Reinette" englobe plusieurs dizaines de fruits différents. Cette dénomination aurait été citée pour la première fois au XVIe siècle par Charles Étienne, un écrivain horticole. Son étymologie est controversée, certains estimant que le terme "reinette" viendrait de "reine", ou de "raine" qui fait référence aux taches présentes sur le ventre d'une grenouille ! En général, les reinettes sont plutôt des "pommes à couteau", c'est-à-dire destinées à être consommées crues, même si certaines variétés sont polyvalentes.

Quelles sont les variétés de pommes Reinette ?

Voici les principales reinettes que vous pourrez retrouver sur les étals :

  • Reine des reinettes : appétissante et élégante, cette petite pomme jaune-orange rayée de rouge présente une chair acidulée et parfumée, aux arômes de noisette, et une texture dense et fondante. Incontournable, c'est une excellente pomme à couteau assez éphémère, puisque sa saison ne dure que 3 mois (d'août à octobre).
  • Reinette grise du Canada : également dénommée "monstrueuse du Canada" ou "Golden Russet", cette pomme de gros calibre détonne avec sa jolie couleur bronze et sa forme parfois irrégulière. Sa chair blanche-jaunâtre et juteuse est à la fois sucrée et acidulée.
  • Reinette blanche du Canada : gros fruit de forme irrégulière, elle cache sous sa peau rugueuse jaune une chair à la saveur sucrée et bien parfumée.
  • Reinette du Mans : de calibre moyen, elle est reconnaissable à sa peau jaune vert et sa chair blanche ferme, juteuse et très parfumée. Excellente pomme de conservation, elle se consomme de préférence crue.
  • Reinette de Savoie : très répandue dans le département du Doubs (mais bizarrement pas en Savoie !), c'est une pomme de calibre moyen, de couleur jaune clair, avec une chair blanche fondante et croquante, légèrement acidulée et juteuse.
  • Reinette clochard : originaire de l'ouest de la France, la Reinette Clochard est également commercialisée sous le nom de "Clocharde" ou "Reinette de Parthenay". Rustique, elle dévoile une chair tendre et juteuse et des arômes assez corsés.
  • Reinette d'Anjou : comme son nom l'indique, elle est originaire des Pays de la Loire. Assez typée, elle est à la fois sucrée, croquante, juteuse et légèrement acidulée.
  • Reinette des coteaux : cette variété rustique à chair croquante et juteuse dévoile des arômes subtils et bien équilibrés entre le sucré et l'acidulé.
  • Reinette d'Angleterre : découverte en 1740 en Angleterre, elle a une forme arrondie et légèrement aplatie et sa peau est de couleur jaune rougeâtre. Son goût se rapproche de la reinette grise du Canada, et sa texture est juteuse.
  • Pomme Reinette du Vigan : originaire des Cévennes, cette pomme rustique est juteuse et bien parfumée et sa chair ferme est croquante et légèrement acidulée.

A quelle saison manger la pomme reinette ?

Selon les variétés, les reinettes sont disponibles à partir de fin août et jusqu'en avril. La Reine des reinettes ouvre le bal dès la fin août, suivie par la Reinette d'Anjou et du Vigan. La pleine saison des Canadas et de la clocharde se situe plutôt en novembre et décembre, tandis que la Reinette d'Angleterre est très présente en janvier. De quoi se régaler une bonne partie de l'année !

Les calories et les infos nutritionnelles de la pomme reinette

"Chaque jour une pomme conserve son homme" dit le dicton ! Force est de constater que la reinette regorge de bienfaits. Riche en eau, elle réhydrate, tout en restant modérément calorique. On l'aime pour ses bonnes teneurs en fibres, et notamment en pectine, qui limitent l'absorption des graisses et des sucres, contribuent au sentiment de satiété, et sont garantes d'un bon confort intestinal. Riche en vitamines C et en polyphénols, la reinette est une excellente source d'anti-oxydants, qui luttent contre les radicaux libres et préviennent de nombreuses pathologies. On y trouve aussi de multiples minéraux et oligo-éléments, dont du cuivre, du magnésium et du potassium, qui participe au maintien d'une pression sanguine et d'une fonction musculaire normales.

Valeur nutritionnelle de la pomme reinette pour 100 g  
Protides 0,5 g
Glucides 11,5 g
Lipides 0,5 g
Calories 53 kcal

Comment choisir la pomme reinette ?

Optez pour des reinettes fermes, avec une peau lisse, sans meurtrissure et non tachées. Certaines variétés parfois un peu oubliées se dénichent plus facilement sur les marchés, ou directement auprès des producteurs, en circuit court.

Comment conserver la pomme reinette ?

Vous pourrez les conserver quelques jours à température ambiante, à l'abri de la lumière et de l'humidité. Mieux encore, placez-les au froid (par exemple dans le bac à légumes du réfrigérateur). Vous pourrez ainsi les garder au moins 2 semaines dans des conditions optimales.

Comment cuisiner et déguster la pomme reinette ?

Certaines reinettes sont plutôt des pommes dites "à couteau" ou "à croquer", parfaites à déguster crues, telles qu'elles, ou glissées dans une salade de fruits. C'est le cas notamment de La Reinette du Mans, ou de la reine des reinettes, la reinette du Vigan, ou de la clochard. On les aime aussi coupées en lamelles, dans une salade de crudités, ou en carpaccio, avec un saumon gravlax, ou même pour accompagner un fromage de chèvre frais.

Mais  ces pommes à croquer sont polyvalentes et se plaisent également cuites : elles sont parfaites en tarte, en crumble ou cuites entières au four, nappées de miel ou de gelée de coing. Leur saveur délicatement acidulée fera merveille !

Reinette Grise ou blanche du Canada quant à elles, deviennent fondantes à la cuisson et sont exquises préparées en compote (parfaites aussi en version sucrée/salée pour accompagner du boudin blanc), mais aussi dans une tarte Tatin ou un moelleux.