Nashi

Ce drôle de fruit qui ressemble un peu à une pomme mérite vraiment qu'on s'intéresse à lui ! Découvrez tous nos conseils pour bien choisir, bien conserver et bien cuisiner le nashi.

Nashi
© Daniele Mezzadri/123RF

Originaire d'Extrême-Orient, le nashi est une poire à la saveur douce et subtile. Bourré de bienfaits nutritionnels, il se déguste tel quel et s'intègre aussi dans de multiples recettes. Un fruit à découvrir !

Histoire et caractéristiques du nashi

Contrairement à certaines idées reçues, le nashi n'est pas un croisement entre la pomme et la poire ! Originaire d'Asie centrale où il serait né il y a plus de 3000 ans, il est cultivé depuis des siècles au Japon, et appartient à la famille des poires. Parfois dénommé "poire des sables" ou "poire japonaise", il pousse sur un petit arbre du même nom. De forme ronde, sa peau est brune tachetée de blanc et sa chair est à la fois ferme, croquante, juteuse et un peu granuleuse. Sa saveur toute douce rappelle celle de l'ananas et de la poire avec de subtiles notes de miel.

A quelle saison manger le nashi ?

La saison du nashi court de juillet à octobre.

Les calories et les infos nutritionnelles du nashi

Modérément calorique, le nashi ne manque pas de bienfaits. Réhydratant et désaltérant (il est très riche en eau), il est bien pourvu en fibres douces, qui stimulent en douceur le transit intestinal et apportent un sentiment de satiété.

En médecin chinoise, on l'utilise pour apaiser les maux de gorge et la toux, et on le préconise pour donner du tonus en cas de fatigue. Il faut dire qu'il est riche en vitamine C, qui en outre, aide à lutter contre certaines infections, et favorise l'assimilation du fer. Le nashi apporte aussi de nombreux minéraux et oligo-élements, dont du potassium, qui joue un rôle essentiel dans la contraction musculaire,  du magnésium (idéal pour combattre le stress !) ou du cuivre.

Valeur nutritionnelle du nashi pour 100 g  
Protides 0,3 g
Glucides 12 g
Lipides 0,2 g
Calories 58 kcal

Comment choisir le nashi ?

A l'achat, vérifiez que le nashi présente une jolie teinte dorée et n'est pas mou. Car même mûr, il doit rester un peu ferme. Fuyez les fruits tachés ou meurtris.

Comment conserver le nashi ?

Le nashi est fragile et doit être consommé assez rapidement après achat (comptez environ 2 jours). Pour prolonger sa conservation, vous pourrez le placer dans le bac à légumes du réfrigérateur.

Comment cuisiner et déguster le nashi ?

Le nashi s'utilise comme la pomme ou la poire. On l'aime tel quel, à la fin d'un repas, seul ou coupé en dés et intégré dans une salade de fruits parfumée de feuilles de menthe.

Vous pourrez également le détailler en lamelles et les faire caraméliser dans une poêle chaude avec un peu de beurre et de sucre vanillé, faire rôtir le fruit coupé en deux au four. Bien mûr, le nashi est parfait transformé en compote,  préparé en tarte, en crumble ou encore intégré dans un clafoutis ou un moelleux.

Comme la poire classique, le nashi peut être poché dans un sirop parfumé d'épices (cannelle, girofle, anis étoilé) puis nappé d'une sauce au chocolat.

Le nashi se plait aussi en version sucrée-salée : il accompagne des fromages persillés (Roquefort, bleu d'Auvergne), escorte avec bonheur une volaille rôtie, s'intègre dans une salade de carottes râpées ou peut être ajouté dans un curry de poulet. De quoi réjouir les papilles !