Christophine

On l'appelle tantôt chayotte, on l'écrit tantôt chayote, on la nomme aussi chouchou, chouchoute ou encore sousous selon les régions : la christophine, issue de la famille des cucurbitacées, n'est pas une courge comme les autres même jusque dans les fourneaux, présentant l'avantage de se préparer de multiples façons.

Christophine
© kariphoto/123RF

Tendre et douce comme la courgette, malgré une peau dure comme le potiron, la christophine est une courge bien agréable à cuisiner ou à préparer, qu'elle soit cuite ou crue, salée ou sucrée. 

Histoire et caractéristiques de la christophine

Originaire du Mexique mais cultivée aux Antilles, à La Réunion et jusqu'en Amérique du Sud, en Asie ou en Australie, la christophine est une plante vivace issue de la famille des cucurbitacées donnant vie à des fruits charnus à noyaux, des courges, dont la chair blanche est utilisée en cuisine.

Appelée aussi couramment la chayotte (ou chayote), chouchou ou encore mirliton, celle qui a la forme d'une poire, la couleur d'un citron (jaune et vert) et la saveur d'une courgette aurait été rapportée par le célèbre Christophe Colomb lors de sa découverte du Nouveau Monde.

Les variétés de chayotte ne sont pas si nombreuses et elles se démarquent par leur couleur, jaune ou verte, et leur texture, lisse ou rugueuse : vous pouvez trouver, par exemple, la christophine jaune à la peau lisse et composée de stries de couleur marron, la christophine verte à peau lisse, de couleur vert clair, et la christophine de couleur vert foncé et composée d'épines. 

Comme pour bon nombre de légumes, la peau de la courge se retire avant cuisson. Quant à la chair, elle peut être plus ou moins fibreuse selon son niveau de maturité. 

A quelle saison manger la christophine ?

Légume exotique par excellence, la christophine se trouve et se consomme surtout durant l'automne, entre octobre et novembre.

Les calories et les infos nutritionnelles de la christophine

Très peu calorique au point d'être considérée comme une vraie aide minceur, la chayote possède une forte teneur en minéraux (magnésium, potassium, calcium) essentiels à l'organisme. Constituée à 90 % d'eau et composée de fibres, la courge va même jusqu'à éliminer les graisses et faciliter le transit intestinal, notamment dans le cadre d'une perte de poids ciblée, tout en détoxifiant l'organisme. La christophine est, par ailleurs, riche en vitamine C et elle possède des vertus antioxydantes, ce qui est bénéfique au bon renouvellement cellulaire et, par conséquent, une façon efficace de lutter contre le vieillissement cutané prématuré.

Valeur nutritionnelle de la christophine pour 100 g  
Protides 0,9 g
Glucides - g
Lipides 0,2 g
Calories 19 kcal

Comment choisir la christophine ?

Idéalement, tout fruit ou légume se choisit frais, ce qui est encore plus vrai pour un légume de sa trempe. La peau doit être en bon état, dépourvue de taches et de signes de flétrissement car cela pourrait jouer sur la saveur de la courge. Jaune ou verte, peu importe, la chayotte ne se choisit pas selon ce critère. Si vous le souhaitez, choisissez votre christophine bio afin d'en apprécier encore plus la saveur, l'agriculture biologique n'utilisant pas de composants de synthèse. Pour bien choisir votre courge, observez surtout sa base (extrémité inférieure) qui doit être entrouverte, signe qu'elle est mûre. C'est de cet endroit que le germe fait d'ailleurs son apparition. Même une christophine germée peut être cuisinée.

Comment conserver la christophine ?

Crue et fraîche, la courge mexicaine a le mérite de bien se conserver, mieux même que d'autres espèces de courges. L'important est de la conserver au frais et hors de la lumière. L'endroit parfait est le bac à légumes de votre réfrigérateur ou bien une cave sombre. Vous pouvez la garder intacte une dizaine de jours. Si votre chayotte a besoin de mûrir, laissez-la à température ambiante. Une fois cuite, la courge peut rester au frais durant trois jours environ. Enfin, la chayote peut être congelée durant plusieurs mois après avoir été coupée en dés.

Comment cuisiner et déguster la christophine ?

Crue ou cuite, salée ou sucrée, la chayotte se consomme de bien des façons d'une région à l'autre du globe d'autant qu'elle peut être remplacée par la courgette et que sa chair mais aussi ses graines et feuilles sont comestibles. Parmi les préparations les plus connues, il y a le fameux gratin de chayotte, agrémenté de pommes de terre et, selon les préférences, de lardons, un plat mondialement cuisiné. Et parmi les recettes appréciées également, celles du velouté ou du curry de chayote au lait de coco.
Courge de choix, elle se cuisine aussi en purée, ce qui en fait un aliment de plus pour les papilles curieuses de votre bébé, notamment en velouté ou en soupe.

Douce et tendre, elle peut accompagner également de nombreux légumes (carottes, courgettes, potirons, navets...), légumineuses (les pois), épices, herbes aromatiques et parfaitement se mixer dans des plats mijotés.

Crue, sans la peau et râpée, la christophine agrémente des salades de toute nature.

C'est également un ingrédient apprécié dans les préparations sucrées : tartes tatins, compotes,, gâteaux ou confitures.

La cuisson peut se faire à l'eau (courge entière), au four (en dés), à la vapeur (en dés), à la poêle (bâtonnets) ou à l'étouffée (coupée en dés disposés dans un fond d'eau).

Bon à savoir :

  • Qu'elle soit cuite ou crue, la christophine n'est pas une partie de plaisir à éplucher tant sa peau est ferme. Afin de faciliter cette étape, commencez par la couper en deux parties, en partant du sommet. Puis, coupez des quartiers en vous aidant des rainures. Prenez un accessoire de votre choix et épluchez les quartiers à tour de rôle.
  • Pour bien cuire votre courge et éviter qu'elle reste gorgée d'eau, optez pour une cuisson douce et suffisamment longue (comptez minimum 20 minutes une fois l'eau portée à ébullition), comme pour la courgette, couvercle à l'appui.