Herbes de Provence

Ingrédient incontournable de la cuisine méditerranéenne, les herbes de Provence ont la particularité de garder, une fois séchées, tout leur pouvoir aromatique. Zoom sur un bouquet aux nombreux bienfaits.

Herbes de Provence
© danifoto/123RF

Souvent utilisées pour assaisonner les viandes grillées, brochettes, poissons grillés et légumes rôtis, les herbes de Provence font des merveilles en cuisine. Généralement, elles contiennent de la sarriette, de l'origan, du thym, du romarin et de basilic, des plantes aromatiques originaires de Provence.

Histoire et caractéristiques des herbes de Provence

Autrefois, les herbes de Provence se cueillaient à la main, à l'état sauvage. Malheureusement, cette pratique s'est raréfiée : seules quelques rares personnes continuent à les cueillir en Provence pour leur propre consommation. Aussi, pour dénicher des herbes de qualité, mieux vaut privilégier celles qui ont reçu le Label Rouge. Elles sont toutes composées de 26 % de romarin, 26 % d'origan, 26 % de sarriette, 19 % de thym et 3% de basilic. Depuis 2003, cette appellation garantit :

  • La précision et le contrôle du dosage des différentes herbes de Provence composant le mélange.
  • Un séchage répondant à un processus strict.
  • Leur qualité gustative, leur couleur et l'absence de résidus végétaux.
  • Une teneur suffisante en huiles essentielles.
  • La traçabilité des herbes depuis leur culture jusqu'à leur mise en vente. Les herbes de Provence Label Rouge sont d'origine provençale.

Sur les marchés provençaux, il est parfois possible de se procurer des herbes de qualité, récoltées par des producteurs locaux.

Les calories et les infos nutritionnelles des herbes de Provence

Les herbes de Provence apportent du goût à n'importe quelle préparation. Ce bouquet aromatique, très peu calorique, est une excellente source de calcium, de fibres alimentaires, de vitamine B6 et de potassium. Ce sont les plantes contenues dans la recette qui lui confèrent toutes ses vertus :

  • Le thym réduit l'anxiété, combat les affections respiratoires, la plaque dentaire et aide à soulager les inflammations cutanées grâce à ses propriétés antiseptiques.
  • L'origan, appelé parfois marjolaine sauvage, est utilisé en phytothérapie pour son action antiseptique, bactéricide, antispasmodique et antioxydante.
  • Le romarin améliore la digestion, soulage les douleurs rhumatismales, réduit les risques de calcul rénaux, régule le taux de mauvais cholestérol, facilite l'endormissement, améliore la circulation sanguine et lutte contre le vieillissement cellulaire.
  • La sarriette a des vertus antioxydantes, anti-inflammatoires et antimicrobiennes qui  permettent de lutter contre les infections. Elle booste le système immunitaire et s'avère être une excellente source de vitamines et de minéraux.
  • Le basilic traite, quant à lui, les ballonnements, les indigestions ou les aigreurs d'estomac. Il diminue la fièvre, les états fébriles, la fatigue et apaise les nausées. 
Valeurs nutritionnelles des herbes de Provence pour 100 g  
Protides 11,5 g
Glucides 23 g
Lipides 7,2 g
Calories 282 kcal

Comment choisir des herbes de Provence ?

Les herbes de Provence doivent impérativement : 

  • avoir un fort pouvoir aromatique,
  • avoir une jolie couleur verte (qui témoigne du soin apporté à la culture et au séchage des plantes),
  • posséder peu de tiges.

Mieux vaut également opter pour une provenance française plutôt qu'étrangère. En moyenne, un sachet de 100 grammes d'herbes vaut entre 1 et 2 euros.

Comment conserver des herbes de Provence ?

Les herbes de Provence sèches doivent être conservées dans un endroit sec à l'abri de la lumière et de l'air.

Comment cuisiner et déguster des herbes de Provence ?

Dans une sauce, une farce, une marinade… Les herbes de Provence relèvent tous les plats.

Elles sont extrêmement faciles à utiliser dans la cuisine de tous les jours, saupoudrées sur des grillades, brochettes, poissons grillés ou intégrées dans une sauce tomate, une ratatouille, un gratin, une viande mijotée. Elles parfument délicatement une pizza ou une pissaladière.

Les légumes et féculents (pommes de terres, oignons, courgettes, tomates, riz...) se marient tout particulièrement bien avec ce mélange d'herbes.

Les tomates à la provençale, coupées en deux et recouvertes de chapelure, persil, de basilic, de thym et d'ail passées au four possèdent des saveurs ensoleillées, indissociables des herbes de Provence.

Du côté des viandes, la côte de bœuf, le gigot d'agneau de lait ou encore la cuisse de poulet s'accommodent particulièrement bien avec le mélange d'herbes. Le romarin, le thym, l'origan ou encore la sarriette sont en effet une excellente base pour préparer une savoureuse marinade.

Les tartes à la tomate, à la courgette, aux olives et les quiches prennent, elles aussi, de jolies couleurs méditerranéennes une fois parsemées d'herbes.

Enfin, en version sucrée, les herbes de Provence parfument de nombreux desserts et tartes à base de fruits : poires, figues, abricots… et lui apportent de la subtilité.