Quelles sont les différentes variétés de patate douce ?

Tantôt vêtue de sa robe blanche, orange ou violette, la patate douce nous enivre grâce à ses saveurs grisantes, dans nos veloutés, purées ou frites version "healthy". Zoom sur les facettes multiples du tubercule.

Quelles sont les différentes variétés de patate douce ?

Bêta-carotènes et vitamines C à profusion, antioxydants en abondance et minéraux à débordement : il serait dommage de se priver de la mine de bienfaits qu'offre la patate douce. En provenance directe d'Amérique du Sud, des États-Unis ou d'Asie, le tubercule à la forme plus ou moins allongée, et de la famille des convolvulacées, envahit les étales de nos maraîchers tout au long de l'année. Frites, chips, purée, velouté, gratin… Une fois brossé et cuit à l'eau ou au four, sa texture onctueuse et ses notes sucrées émoustillent nos papilles, rappelant par certains aspects le goût du légume " bonne humeur ". De Covington, en passant par Beauregard, Bonita ou Okinawa : la patate à la dénomination exotique regorge de variétés et offre une palette de nuances oscillant du beige, au pourpre ou encore au jaune. Balayez les idées reçues et découvrez les usages culinaires insoupçonnés du tubercule. 

Les variétés à chair orange : sucrées et humides

Aussi surnommées les " yams " aux États-Unis, les variétés à la chair orangée et à la peau rosée sont les plus communément usées en métropole. Pourquoi ? Faibles en matière sèche, elles détiennent une texture aqueuse et molle après cuisson, accolée à un goût doux, sucré et neutre, permettant de jouer le rôle de " couteau suisse " en se glissant dans des préparations salées, sucrées et même boulangères ! Emplis d'un pigment à la couleur orangée appelé bêta-carotène, ces tubercules apporteront au corps une bonne dose de vitamines A.
En cuisine, les variétés Covington et Beauregard se marieront à merveille avec des légumes comme le potimarron, la betterave et le chou-fleur, des légumineuses à l'image de la lentille corail ou des fruits à l'instar du fruit de la passion ou des agrumes. Des idées de recettes ? Pour vous réchauffer durant les rudes soirées d'hiver, réalisez une galette végétarienne aux patates douces rôties, curcuma et noisettes hachées. Autre alternative pour les friands de douceurs sucrées : mitonnez une crème dessert automnale à base de patate douce, cannelle et coco ou un brownie surprise et fondant à souhait à la patate douce et au cacao.

Les variétés à chair blanche : saveur de châtaigne et texture farineuse

Plus faibles en sucre et assorties d'une texture plus sèche, les variétés à chair blanche détiennent un atout de taille : elles réveillent nos papilles lors de la période automnale, grâce à leur régressif goût de châtaigne. On ajoute à cela une chair farineuse, idéale pour les férus du rouleau à pâtisserie. La variété Bonita à la peau blanche collera alors à la perfection avec un choix de recettes authentiques.

En manque d'inspiration ? Greffez-les dans une soupe à base de panais et carotte surmontée d'huile de noisette ou concoctez des gnocchis auréolés d'une poêlée d'épinards à la crème et éclats de fève tonka.   

Les variétés à chair violacée : douces, sèches et sucrées

Souvent laissées sur le bas-côté à tort, les patates douces à chair violette et à peau blanche se caractérisent par un goût finement parfumé et sucré. Considérées comme les plus sèches après cuisson, elles ne sont pas pour autant les plus farineuses ! Côté bienfaits, ces tubercules colorés ne sont pas en reste, avec une teneur accrue en anthocyanes ainsi qu'une bonne ration de vitamines A et D, notamment pour la variété Okinawa.
Dans vos préparations salées, associez-la à la betterave pour réaliser des galettes végétales 2.0 à la teinte rose fuchsia ou dégainez-la pour réaliser d'originales et girly frites ou chips au four !

Astuces légumes