Araignée de mer

Reine des plateaux de fruits de mer, l'araignée de mer est une variété de crabe reconnaissable à sa carapace couverte de piquants. Suivez nos conseils pour bien la choisir, la conserver et la cuisiner.

Araignée de mer
© Kritsana Laroque/123RF

On est séduit par sa délicatesse et sa chair délicieusement parfumée, et on l'apprécie telle qu'elle ou cuisinée. Cerise sur le gâteau, l'araignée de mer est peu calorique et également bourrée de précieux nutriments.

Histoire et caractéristiques de l'araignée de mer

L'araignée fait partie des plus gros crustacés décapodes. Reconnaissable à sa carapace bombée, rouge et épineuse, elle vit sur les fonds rocheux et sableux, parmi les algues, entre la surface et 100 mètres de fond. On la pêche dans l'Océan Atlantique ainsi qu'en Méditerranée et dans la Manche.

Elle se distingue du tourteau par la grandeur de ses pattes (beaucoup plus longues), mais aussi par ses pinces plus petites et plus fines, et sa carapace en forme de poire ou de cœur. Son prix est également plus élevé que celui du tourteau (comptez entre 10 euros et 15 euros le kg). Les araignées mâles sont plus grosses que les femelles et possèdent des pinces plus impressionnantes. Leur poche ventrale est également moins bombée que celle des femelles.

La durée de vie de l'araignée de mer est de l'ordre de 5 à 8 ans, et la taille minimale de commercialisation est fixée à 12 cm. En Asie, on trouve des araignées de mer géantes (le crabe-araignée géant du Japon), qui peuvent atteindre 3 m de long !

A quelle saison manger l'araignée de mer ?

On la trouve quasiment toute l'année, sauf pendant la période de fermeture de la pêche (du 1er septembre au 15 octobre). Les pics de production se situent entre février à fin juillet.

Les calories et les infos nutritionnelles de l'araignée de mer

Ses principales caractéristiques restent sa légèreté (à peine 110 kcal aux 100g) et sa richesse en protéines. Indispensables, celles-ci sont essentielles à la formation et l'entretien des muscles et à la vie des cellules.

Sa chair fine apporte très peu de lipides, essentiellement composés d'acides gras omega-3, particulièrement intéressants pour le système cardio-vasculaire (ils régulent notamment la tension artérielle, font baisser les triglycérides et empêchent la formation de caillots sanguins).

L'araignée est également une excellente source de minéraux et oligo-éléments et apporte notamment cuivre, zinc, sélénium et phosphore, sans oublier l'iode, essentiel à la glande thyroïde. On y trouve aussi de belles quantités de vitamines B12, qui participent à la formation des globules rouges et au bon renouvellement cellulaire.

Valeur nutritionnelle de l'araignée de mer pour 100 g  
Protides 18,3 g
Glucides - g
Lipides 3,8 g
Calories 105 kcal

Comment choisir l'araignée de mer ?

N'hésitez pas à la soupeser ! Une bonne araignée doit être bien lourde dans la main (preuve qu'elle est pleine, et que la chair est dense). Préférez également des araignées femelles, à la saveur plus délicate que celle des mâles. Le mieux est de l'acheter vivante car elle se conserve assez mal.

Comment conserver l'araignée de mer ?

Fragile, l'araignée de mer doit être consommée de préférence le jour de son achat. Placez-la au réfrigérateur jusqu'au moment de la préparer. Une fois cuite, conservez-la dans un linge, toujours au frais.

Comment cuisiner et déguster l'araignée de mer ?

En plat principal, comptez une araignée de mer par personne. Le plus simple reste de la cuire à l'eau. Certains préconisent un départ "eau froide", d'autres préfèrent plonger le crustacé dans l'eau bouillante, après l'avoir placé 15 min au congélateur pour l'étourdir. Comptez environ 30 minutes de cuisson à partir de l'ébullition. Vous pouvez également opter pour une cuisson à la vapeur.

L'araignée fait bonne figure sur un plateau de fruits de mer, proposée avec une mayonnaise et du pain de seigle. Commencez par ôter les pattes et les casser. Ensuite, soulevez la carapace, ôtez les branchies et les alvéoles pour récupérer la chair. La chair contenue dans la carapace et dans les pattes est particulièrement délicate, mais vous pourrez aussi manger le corail (contenu dans la femelle) et même les parties crémeuses de couleur kaki, d'un goût puissant et très iodé !

La chair de l'araignée de mer se glisse dans une salade, avec dés d'avocat et de pomme, ou dans des rouleaux de printemps, avec des feuilles de coriandre et du citron vert. L'araignée de mer mâle est excellente en gratin. Pour une jolie présentation, proposez-le dans sa carapace !

On pourra aussi utiliser les œufs de l'araignée femelle pour concocter un tarama original, préparé avec du fromage blanc et de la mayonnaise.