Baie de genièvre : goût, origine, où en trouver, fraîche

Cette petite bille violacée très parfumée qui pousse dans l'hémisphère nord est connue depuis l'Antiquité. Comment la choisir, la conserver et la cuisiner, quels sont ses bienfaits, découvrez tous les secrets de la baie de genièvre.

Baie de genièvre : goût, origine, où en trouver, fraîche
©  bhofack2/123RF

Incontournables dans la choucroute, les baies de genièvre s'intègrent dans bien d'autres recettes, et même dans des boissons, dont le gin ! Mieux encore, elles sont bourrées de vertus médicinales. Autant de raisons pour les mettre au menu !

Histoire et caractéristiques des baies de genièvre

Il semblerait que la baie de genièvre existait déjà plus de 1500 ans avant notre ère ; dans l'Egypte ancienne, on l'employait comme remède pour mieux digérer. Grecs et Romains en faisaient aussi grande consommation pour se protéger des maladies et pour remplacer le poivre, et au Moyen-Âge, on la mélangeait à du vin que l'on buvait pour ses propriétés diurétiques. Longtemps, cette petite baie a symbolisé la sécurité et l'on brûlait même des branches de genévrier dans les hôpitaux durant les épidémies.

Issu de la famille des Cupressacées (conifères), le "genévrier commun" est un arbuste épineux qui pousse sous forme de buisson et produit non pas des fruits, mais des galbules (cônes), que l'on nomme "baies". Vertes au départ, elles prennent une couleur oscillant entre le bleu, le noir et le violet en mûrissant.

Leur parfum rappelle celui d'une forêt de pins, et leur arôme est à la fois corsé et un peu sucré. Vous les dénicherez dans les épiceries fines, grandes surfaces (au rayon épices et aides culinaires) et sur les épiceries en ligne.

A quelle saison manger les baies de genièvre ?

Les baies de genièvre se cueillent lorsqu'elles sont bien noires. La récole a lieu en automne, entre fin septembre et novembre.

Les calories et les infos nutritionnelles des baies de genièvre

Consommées en petite quantité, les baies de genièvre ne présentent pas un grand intérêt nutritionnel. On leur attribue toutefois de nombreuses vertus médicinales. Utilisées sous forme d'infusion, elles sont réputées combattre les rhumatismes, mais aussi les ballonnements  les digestions difficiles, ou les infections urinaires. Elles sont également utiles pour ouvrir l'appétit et avoir des propriétés anti-infectieuses et antiseptiques.

Autre atout, les baies de genièvre sont particulièrement recommandées pour lutter contre la mauvaise haleine : croquer 1 ou 2 graines aide à rafraîchir agréablement et efficacement la bouche !

Valeur nutritionnelle des baies de genièvre pour 100 g  
Protides 0,5 g
Glucides 2,7 g
Lipides - g
Calories 30 kcal

Comment choisir les baies de genièvre ?

Choisissez de préférence des baies fraîchement séchées et entières ; elles seront plus parfumées. Pas de panique si elles vous semblent un peu flétries ou ratatinées ! En revanche, vérifiez qu'elles ne portent aucune trace de moisissure.

Comment conserver les baies de genièvre ?

Les baies de genièvre se conservent à l'abri de la lumière, de l'humidité et de la chaleur, de préférence dans une boîte hermétique.

Comment cuisiner et déguster les baies de genièvre ?

Avec leur goût légèrement acidulé, suave et résineux, les baies de genièvre parfument avec bonheur les plats mijotés, et notamment les ragoûts de bœuf, de poulet ou de gibier, et bien sur la choucroute ! Leurs vertus digestives sont très utiles dans les plats un peu lourds et copieux.

On les utilise également dans les marinades, mais aussi les farces, les terrines ou les saucisses. Pour décupler leur saveur, pensez à les écraser ou à les piler au mortier avant de les intégrer dans vos recettes. Vous pourrez également les poêler dans un peu de beurre avant de les enfermer dans une mousseline que vous glisserez dans une sauce ou un plat mijoté en fin de cuisson.

Plus étonnant, les baies de genièvre peuvent également parfumer les plats sucrés, comme par exemple la gelée de groseille, la pâte de coing ou les petits biscuits de Noël (elles se marient parfaitement à la cannelle et aux zestes d'agrumes).

Cette petite baie est aussi l'ingrédient incontournable pour parfumer certaines boissons telles le gin, le Martini ou l'aquavit.

A défaut, et selon les plats, vous pourrez les remplacer par des graines de carvi, du laurier ou encore des gousses de cardamome.

Epices