Gin : composition, cocktail, origine, goût, comment le boire

Bien au-delà de l'iconique gin tonic, le gin est un spiritueux tout-terrain, qui se prête idéalement aux cocktails en tous genres. Boosté par le renouveau de la mixologie, il est même redevenu tendance. Mais comment fait-on le gin ? Vient-il vraiment d'Angleterre, comme on le croit souvent ? Quelle est son histoire et comment le déguster ?

Gin : composition, cocktail, origine, goût, comment le boire
© imagestore/123RF

Le  gin se caractérise par son arôme de genièvre, la plante qui lui a donné son nom. Son goût complexe ravit les amateurs de spiritueux les plus exigeants. Et c'est l'ingrédient n°1 des bars à cocktails. Découvrez pourquoi.

Histoire du gin

Le gin est une eau-de-vie réalisée à partir de grains, comme le maïs, le seigle ou l'orge, puis aromatisée à l'aide d'herbes et d'épices comme la baie de genièvre. On associe spontanément le gin à l'Angleterre mais en réalité ce ne sont pas les Anglais qui l'ont inventé mais les Hollandais. C'est dans les anciens Pays-Bas (qui comprenaient une partie de l'actuelle Belgique), à la fin du XVe siècle, qu'on trouve en effet les premières traces de son existence, sous le nom de genever. Il a alors la réputation de remettre sur pied un ouvrier ou un soldat en moins de deux.

Commercialisé dès 1575 en Angleterre, le genever va voir son destin changer quand Guillaume III d'Orange, qui règne sur le pays, interdit l'importation de vins et alcools étrangers. C'est ainsi que les Anglais vont s'emparer de la recette, faire frénétiquement chauffer leurs alambics, et que le premier genever anglais fera son apparition sous le nom de gin. Le Parlement britannique encourageant la production d'alcool domestique, entre 1700 et 1760, Londres va même être noyée dans les vapeurs de gin, et l'alcoolisme devenir un vrai problème de santé publique. De là, sans doute, la légende que le gin rendrait fou ou aveugle, car il était distillé à tort et à travers, couramment additionné d''essence de térébenthine et d'acide sulfurique ! On n'en est plus là aujourd'hui. Quoi qu'il en soit, cela reste un alcool fort, à consommer avec modération.

Caractéristiques  du gin

Comment est fait le gin ? Il est élaboré à partir d'un alcool neutre issu de farine de grains (maïs, seigle, malt d'orge) ou de mélasse (de betteraves, pomme de terre ou canne à sucre). Il est ensuite aromatisé obligatoirement avec du genièvre et d'autres plantes ou aromates.

Aujourd'hui, on distingue principalement trois grandes familles de gins :

  • Le gin ou "compound gin" : dans ce cas, l'alcool neutre est simplement aromatisé avec un concentré d'arôme de gin ou des essences artificielles de baies de genièvre, épices et aromates. Cette méthode n'implique aucune redistillation. Elle est surtout utilisée pour l'élaboration du gin de consommation de masse.
  • Le gin distillé ("distilled gin") : cette méthode permet de produire les gins les plus qualitatifs et les plus répandus. L'alcool neutre  est redistillé avec des baies de genièvre et d'autres plantes (coriandre, fenouil, cumin, réglisse, anis, écorces d'oranges, d'amandes, etc. selon les marques et leurs recettes).
  • Le London gin : cette catégorie symbolise la quintessence du gin. Le terme "London" n'exprime pas une origine, mais un style qui peut être reproduit partout dans le monde. Les "London Gin" ou "London Dry Gin" sont des "distilled gin" auxquels aucun élément artificiel (arôme ou colorant) ne peut être ajouté, si ce n'est du sucre, et dans des proportions bien définies (maximum 0,1 g par litre de produit final).

Les calories et les infos nutritionnelles du gin

Que l'on soit au régime ou non, l'alcool est à consommer avec modération. Encore plus quand on surveille sa ligne car ce dernier est une source importante de calories : en moyenne, les produits de la catégorie liqueurs et alcools apportent une valeur énergétique tournant autour de 250 kcal pour 100 ml. Et comme le gin se consomme la plupart du temps sous forme de cocktail, avec du soda ou du jus de fruits, cela fait encore monter la facture calorique.

Valeur nutritionnelle du gin pour 100 g ou 100 ml  
Protides 0 g
Glucides 0 g
Lipides 0 g
Calories 263 kcal
> Plus d'infos sur les calories du gin

Comment choisir le gin ?

Le gin s'achète en grandes surfaces ou chez les cavistes, qui proposent plusieurs marques. La réglementation de la fabrication du gin étant assez souple, les distillateurs rivalisent d'ingéniosité pour renouveler les recettes. Certaines marques proposent aussi des versions de gin vieillies sous bois, afin d'en faire un produit de dégustation pure. Demandez conseil à votre caviste.

Comment conserver le gin ?

Le gin peut se conserver aisément quelques années. Mais contrairement à certaines liqueurs, il ne se bonifie pas en vieillissant. Conservez-le au sec, à l'abri de la lumière.

Comment cuisiner et déguster le gin ?

Le gin est un alcool dit fort. Ceci explique qu'il soit rarement servi sec, mais serve plus souvent d'ingrédient de base à des cocktails. Ceux-ci peuvent se faire directement dans le verre ou au shaker.

Parmi les cocktails classiques à base de gin, citons le Gin Tonic (du gin additionné d'un tonic type Schweppes, avec un quartier de citron), le Dry martini (associant le gin à du vermouth sec type Martini dry) ou encore le Gin Fizz, composé de gin, de jus de citron, d'eau gazeuse et de sirop de sucre de canne. Mais libre à vous de faire vos propres expériences en mixologie ! De manière générale, sachez que le gin se marie bien au citron, à la framboise ou au vermouth. Et que l'usage en matière de cocktails veut que l'on ne mélange pas le "grain" (dont fait partie le gin ) et la "grappe" (armagnac, cognac).

Quant à l'utilisation du gin en cuisine, elle ne semble pas très répandue, hormis pour pimper un sorbet, par exemple en remplaçant la vodka de sa coupe Colonel  (composée de sorbet au citron) par une giclée de gin.

(L'abus d'alcool est dangereux pour la santé. A consommer avec modération.)

Boissons