Que faire avec le corail des Saint-Jacques ?

On sait les Saint-Jacques délicieuses. Mais qu'en est-il de leur corail ? Souvent défini, à tort, comme toxique, cette partie est bien comestible. En crème, en sauce ou en chantilly, le corail de Saint-Jacques est un régal en apéritif. Voilà comment le cuisiner.

Que faire avec le corail des Saint-Jacques ?
© Jacques Palut / 123rf

Avec son goût iodé très prononcé, il peut diviser. Mais le corail de Saint-Jacques peut être un vrai régal. Présentée, à tort, comme toxique, cette partie orangée est pourtant bien comestible. Qu'on le fasse sous forme de crème pour l'apéro, en sauce ou en chantilly, cette partie de la Saint-Jacques n'a plus sa place dans la poubelle ! Voici nos astuces et recettes pour cuisiner le corail.

Corail de Saint-Jacques en sauce ou en crème

Faites revenir le corail des Saint-Jacques quelques minutes à la poêle, salez et poivrez. Mixez-les ensuite avec une pointe de crème liquide et le jus de cuisson des Saint-Jacques. Vous obtenez ainsi un coulis coloré aux saveurs iodées, parfait pour accompagner vos pétoncles. (Astuce aimablement adressée par un internaute anonyme)

Corail de Saint-Jacques en chantilly

Après avoir cuit les noix de Saint-Jacques à la poêle avec de l'échalote, du vin blanc, du persil, de la crème, du sel et du poivre, réservez-les dans des cassolettes. Dans cette même poêle, faites revenir le corail en ajoutant une pointe de miel, de la crème entière, du sel et du poivre. Mixez ensuite l'ensemble et passez au chinois pour que le coulis soit bien onctueux. Placez ce coulis dans un siphon quelques heures au réfrigérateur. Avant de servir, passer les cassolettes de noix de Saint-Jacques quelques minutes au four, recouvrez d'une pointe de chantilly de corail et le tour est joué ! (Astuce aimablement adressée par Elodieb84)

Autour du même sujet

Astuces poissons et fruits de mer