Comment faire une galette des rois parfaite ?

Pour célébrer l'Épiphanie comme il se doit, dégustez la vraie galette des rois le 6 janvier ! Pour réussir votre gâteau maison à la perfection, nous vous dévoilons conseils et astuces à savoir. Découvrez aussi les histoires autour de cette célébration.

Comment faire une galette des rois parfaite ?
© Richard Villalon / 123rf

Il y en a pour tous les goûts ! Que vous préfériez la recette traditionnelle ou quelque chose de plus osé, la galette des rois se décline à l'infini. Voici nos astuces pour réussir votre crème frangipane maison et faire une galette des rois comme en boulangerie grâce à nos recettes et nos conseils. Apprenez-en aussi plus sur l'histoire qui se cache derrière l'Épiphanie et la fameuse fève dissimulée dans la tarte.

Crème d'amande ou frangipane ?

Il semblerait que la frangipane garnisse les galettes depuis le 18ᵉ siècle. Cette crème doit son nom au marquis italien Frangipani. Deux siècles plus tôt, il créait un parfum destiné couvrir l'odeur du cuir des gants.
Il ne faut pas confondre frangipane et crème d'amande. La frangipane est en fait constituée de la crème d'amande utilisée dans cette recette à laquelle on ajoute de la crème pâtissière (en quantité égale à celle du sucre). Le résultat se veut ainsi plus léger. 

Peut-on préparer la galette avec une autre garniture ?

Si la crème d'amande ou la frangipane vous lasse, essayez de garnir la pâte d'une préparation gourmande à base de chocolat. Soucieux de votre ligne ? Optez alors pour une garniture plus légère où la pomme est à l'honneur.

Peut-on utiliser un autre arôme dans la crème d'amande ?

S'il est conseillé d'accentuer le parfum de l'amande grâce à de l'extrait d'arôme d'amande amère, rien ne vous empêche de choisir un autre parfum. Entre l'eau de fleur d'oranger et les alcools tel que le rhum, le Grand Marnier ou encore l'Amaretto, il n'y a pas de règle établie, seuls vos goûts comptent.

Qu'est-ce que l'Épiphanie ?

Le mot épiphanie vient du grec epiphaneia qui signifie "apparition". Cette fête célébrée le 6 janvier commémore en effet la présentation de l'enfant Jésus aux Rois Mages. C'est ce jour, également date du baptême du Christ, que Gaspard, Balthazar et Melchior lui offrirent leurs présents, l'or, l'encens et la myrrhe. 
Voilà pourquoi depuis des siècles l'épiphanie est appelée fête des rois.

D'où vient la tradition de la galette et de la fève ?

La galette des rois est une tradition datant au moins du 14ᵉ siècle, en référence aux Rois Mages donc. A l'origine, la galette était simplement faite d'une pâte feuilletée, à l'intérieur de laquelle on glissait une  fève.
Cette dernière fait référence au temps des Romains. Ils utilisaient une fève blanche et une fève noire pour leurs scrutins. Début janvier lors des banquets appelés Saturnales, ils élisaient, grâce à cette légumineuse, le roi de la tablée. 
La coutume veut que le plus jeune enfant de la maison désigne la première part de galette : cette part en trop est la "part du Bon Dieu", autrement dit la part du pauvre

La galette feuilletée est-elle la tradition dans toute la France ?

La galette de pâte feuilletée n'a pas le monopole en France. Dans les régions du sud, on présente comme gâteau des rois une brioche en forme de couronne garnie et surmontée de fruits confits et décorée de sucre en gros grains. Ici, la fève a tendance à être remplacée par un petit santon

Autour du même sujet

Autres astuces pour pâtisser