Potimarron

Voisin du potiron, le potimarron symbolise lui aussi l'automne avec sa couleur rouge. Il se consomme d'ailleurs de la même façon, en potage, en purée, en quiche… et se conserve pendant plusieurs semaines à température ambiante lorsqu'il est entier et sans tache.

Potimarron
© katerynabibro/123RF

Cucurbitacée de l'espèce Cucurbita maxima, le potimarron est un légume à l'écorce rouge orangé en forme de poire ventrue. Plante potagère rampante, sa chair est à la fois douce et crémeuse. Son goût est proche de celui de la châtaigne.

Histoire et caractéristiques du potimarron

L'origine du potimarron est difficile à définir car il existe plus de 800 espèces de cucurbitacées. Le légume proviendrait d'Amérique du Sud et plus particulièrement de Mésoamérique, autrement dit, du Pérou et de Colombie. Il existe depuis plus de 1200 ans. Selon certaines sources, ces courges sont arrivées en Europe grâce à Christophe Colomb. D'autres indiquent que le potimarron a rencontré le succès au Japon et qu'il ne serait arrivé en France qu'en 1957.

Il existe plusieurs variétés de potimarron. Parmi elles, il y a les variétés japonaises Uchiki kuri, Akaguri et Red kuri. La variété la plus cultivée en France est le Potimarron français. Un potimarron affiche un diamètre de 20 à 25 centimètres, il pèse entre 1 et 3 kilogrammes.

À quelle saison manger le potimarron ?

Bien que nous trouvions le potimarron tout au long de l'année, celui-ci est planté au mois de mai et se récolte à partir du mois d'octobre. Pour profiter pleinement de ses bienfaits, le potimarron se consomme à l'automne et au début de l'hiver, soit entre octobre et janvier.

Les calories et les infos nutritionnelles du potimarron

D'un point de vue nutritionnel, le potimarron est excellent.  Le cucurbitacée est riche en vitamines A, B, C, D et E. Il est également source d'oligo-éléments puisqu'il contient du phosphore, du calcium, du magnésium, du fer, du potassium, du silicium et du sodium. Il est à noter que le potimarron contient également des acides aminés, des acides gras insaturés et deux fois plus de carotène que la carotte.

Grâce à sa composition, le légume participe à notre bien-être. Il régule la tension artérielle, booste les défenses immunitaires et favorise la digestion. Parce qu'il est riche en antioxydants, il permet d'avoir une belle peau et un teint lumineux.

Valeur nutritionnelle du potimarron pour 100 g              

Protides

1 g

Glucides

5,6 g

Lipides

0,1 g

Calories

30 Kcal

Comment choisir le potimarron ?

Pour choisir un potimarron, il faut tenir compte de plusieurs éléments. Le premier est que le pédoncule doit être présent. Sans lui, votre potimarron se conservera moins bien. Assurez-vous également qu'il ait une teinte uniforme. Cette particularité montre que le légume est de qualité. Le potimarron ne doit pas être fissuré, il risque de s'oxyder et ne pourra se conserver. Enfin, un potimarron, comme n'importe quelle courge, doit être ferme au toucher.

Bon à savoir : si, lorsque vous ouvrez votre potimarron, vous constatez que la chair est molle et un peu visqueuse, c'est qu'il est trop avancé.

Comment conserver le potimarron ?

S'il n'est pas entamé et que sa chair est parfaitement protégée, le potimarron se garde plusieurs semaines. Il suffit de le conserver dans un endroit sec et frais. S'il est entamé, il faut le placer au réfrigérateur et le consommer rapidement.

Le potimarron peut être congelé. Il suffit de le laver, de l'ouvrir, d'ôter les pépins et de le couper en tranches ou en morceaux. Placez-le dans un sac congélation et conservez-le au congélateur pendant maximum 12 mois. 

Comment cuisiner et déguster le potimarron ?

Pour profiter du potimarron, il faut couper le pédoncule et l'épépiner. Coupez votre potimarron en cubes ou en tranches en fonction de la recette choisie. Sachez qu'il n'est pas nécessaire de l'éplucher : sa peau est pleine de vitamines et d'oligoéléments.

Le potimarron se cuisine sous toutes les formes. Il est possible de faire des soupes, des veloutés, des purées, des gratins, des soufflés, et même des recettes sucrées telles que des tartes et des confitures. Le potimarron se déguste simplement cuit à la vapeur, rôti au four ou encore frit.

Voici quelques repères de cuisson pour le potimarron :

  • A la vapeur, cuire 6 ou 7 minutes avec la peau, saler, poivrer et déguster. Il est possible d'ajouter une noisette de beurre pour la gourmandise.
  • En purée, écraser les quartiers de potimarron préalablement cuits à la vapeur avec du lait ou de la crème. Assaisonner à son goût.
  • En gratin, étaler une purée épaisse de potimarron, assaisonner, mélanger, ajouter du fromage râpé avant de gratiner au four.
  • En tarte, mélanger une purée fine de potimarron avec de l'œuf, assaisonner, placer l'appareil sur une pâte brisée, ajouter du fromage et cuire au four
  • En velouté, cuire les morceaux de potimarron 20 minutes dans de l'eau salée, mixer et ajouter une cuillère de crème.