Pruneau

Obtenu à partir du séchage des prunes d'Ente, le pruneau est consommé nature ou dans des recettes salées/sucrées. Comment bien les choisir et les préparer ? Quels sont ses bienfaits ? Zoom sur ce fruit sec qui n'a pas fini de nous surprendre.

Pruneau
© dionisvera/123RF

Très énergétique, riche en fibres et en sucres, le pruneau est un fruit séché apprécié de tous. Souvent servi en accompagnement d'une viande ou pour garnir des gâteaux comme le célèbre far breton, il est également connu pour son efficacité contre la constipation.

Histoire et caractéristiques du pruneau

Originaire de Chine, le pruneau a été introduit en Europe dès l'Antiquité par la route de la soie. Il était fortement apprécié des médecins grecs, romains et arabes. C'est à cette époque que la technique de séchage de ce fruit se perfectionne.

En France, c'est le pruneau d'Agen, réalisé à partir de prunes d'Ente, qui se fait rapidement connaître. Seules les prunes séchées issues de cette zone géographique ont droit à l'appellation. Pour obtenir un bon pruneau, le ramassage est effectué l'été, du 15 août au 15 septembre. À cette période, le fruit atteint le taux de sucre idéal. Ce procédé permet de le conserver longtemps (2-3 ans).

À quelle saison manger les pruneaux ?

À l'inverse des prunes qui sont consommées de juillet à octobre, les pruneaux, grâce à leur procédé de fabrication, peuvent être dégustés toute l'année.

Les calories et infos nutritionnelles des pruneaux

Riche en sucres, vitamines et fibres, le pruneau s'avère être un excellent coupe-faim qui permet d'éviter le fameux pic hyperglycémique. Contrairement aux idées reçues, il est peu calorique. L'essentiel de son apport énergétique est fourni par ses glucides. Il contient également de nombreux minéraux (fer, cuivre, potassium, phosphore, magnésium) et vitamines (provitamine A, vitamine B, E) qui lui confère de grandes propriétés anti-oxydantes et protectrices. Parmi tous les fruits et légumes, c'est le champion d'absorption des radicaux libres, à l'origine du vieillissement de nos cellules.

Valeurs nutritionnelles pour 100 g de pruneaux :

Protéines : 2,4 g
Glucides : 52,3 g
Lipides : 0,7 g
Calories : 244 calories

Comment choisir les pruneaux ?

Il est important de choisir des fruits bien noirs et brillants, charnus et moelleux, non poisseux ni moisis. S'ils sont secs, c'est qu'ils sont vieux. Préférez des pruneaux bio (logo AB), cultivés sans engrais chimiques ni pesticides. Prenez garde aussi à la quantité de sucre : ils ne doivent pas contenir de sucres ajoutés.

Sachez qu'un pruneau "classique" possède un taux d'humidité maximum de 35 %. Au delà de cette limite, on parle de "spécialité à base de pruneaux".

Comment conserver les pruneaux ?

Peu fragiles, ces fruits séchés se conservent parfaitement dans leur emballage d'origine, dans un placard, à température ambiante. Après ouverture, vous pouvez les conserver quelques jours dans une boîte étanche, en bas du réfrigérateur afin de préserver leur moelleux. Si vos pruneaux sont trop secs, vous pouvez les plonger quelques minutes dans une eau frémissante afin de leur redonner tout leur moelleux.

Comment cuisiner et déguster les pruneaux ?

Les pruneaux sont très faciles à préparer. Vous pouvez les déguster tels quels, ou enlever leurs noyaux pour les fourrer à l'aide de fromage frais aux herbes, confiture, chocolat… Pour ce faire, coupez la pointe du fruit, puis, à l'aide d'une pince propre, saisissez le noyau à l'intérieur et retirez-le dans le sens de la longueur. 

Les pruneaux sont également présents dans de nombreuses recettes salées ou sucrées. La plus connue est le far breton aux pruneaux, un cousin du clafoutis. 

Le rôti de porc cuit en cocotte avec des oignons et des pruneaux est un plat familial très apprécié. En apéritif, les pruneaux sont servis enroulés dans des tranches de poitrine fumée, maintenue à l'aide d'une pique en bois, puis grillés au four.