Nectarine

Blanches ou jaunes, les nectarines dévoilent leur saveur fondante et sucrée tout au long de l'été. Suivez nos conseils pour bien les choisir, les conserver et les sublimer en cuisine !

Nectarine
© Oleksii Lukin/123RF

Fruit d'été par excellence, juteuse à souhait et parfumée, la nectarine est délicieuse dégustée telle qu'elle, mais se plait également dans des recettes salées et sucrées. Elle s'avère aussi pleine de bienfaits nutritionnels.

Histoire et caractéristiques de la nectarine

Originaire d'Asie, la nectarine est une variété de pêche, et non d'un croisement entre la pêche et la prune comme on le croit parfois ! Elle se distingue par sa peau lisse et brillante et se différencie du brugnon par son noyau qui se détache facilement de la chair (celui du brugnon adhère à la pulpe).

On distingue les variétés à chair blanche et à chair jaune, et depuis quelque temps, on trouve aussi des "Nectavigne®", issues du croisement entre la nectarine et la pêche de vigne, et qui se caractérisent par leur chair de couleur sanguine.

A quelle saison manger la nectarine ?

Les nectarines sont présentes sur les marchés dès le mois de juin et jusqu'en septembre, mais la pleine saison reste juillet et août.

Les calories et les infos nutritionnelles de la nectarine

Avec à peine 40 kcal pour 100 g, la nectarine est d'un apport énergétique modéré et un fruit moyen ne fournit que 55 kcal. Très riche en eau, elle désaltère et réhydrate sans apporter trop de sucres. Mais son plus grand atout reste sa richesse en vitamines et minéraux. Ainsi, une nectarine couvre la moitié de nos besoins journaliers en provitamines A, ces substances qui libèrent un pigment donnant aux fruits leur belle couleur orangée. L'organisme les transforme en vitamine A, impliquée dans la croissance des os et la vision. On y trouve également de la vitamine B et C mais aussi du potassium, du phosphore et du magnésium, souvent considéré comme un véritable "anti-stress" naturel. Enfin, mûre à point, la nectarine est très digeste : ses fibres sont alors particulièrement douces et tendres, et très bien tolérées.

Valeur nutritionnelle de la nectarine pour 100 g  
Protides 0,8 g
Glucides 11,4 g
Lipides 0,5 g
Calories 51 kcal
> Plus d'infos sur les calories de la nectarine

Comment choisir la nectarine ?

Choisissez des fruits sans tache ni meurtrissure, et légèrement souples sous la pression du doigt. Laissez-vous guider par le bout du nez : mûres, les nectarines dégagent un agréable parfum. En revanche, leur couleur ne reflète pas forcément leur degré de maturité. La coloration de leur chair est due à la présence de pigments qui n'ont pas d'influence sur leur arôme ou leur texture. Achetez de préférence des nectarines présentées dans leur emballage alvéolé, et placez-les au dessus du panier pour ne pas les abîmer.

Comment conserver la nectarine ?

Vous pourrez les conserver quelques jours, de préférence dans un endroit frais, en évitant le réfrigérateur, qui casse leur saveur et les rend un peu cotonneuses. En revanche, elles se congèlent parfaitement bien, coupées en deux, dénoyautées et ensachées.

Comment cuisiner et déguster la nectarine ?

Délicieuses croquées nature, les nectarines se prêtent aussi à de multiples recettes. Les blanches seront parfaites dans les salades de fruits. Quelques dés glissés dans du fromage blanc feront un petit déjeuner appétissant et vitaminé. Les nectarines peuvent se pocher dans du vin ou un sirop que l'on aromatisera de vanille, de gingembre ou de badiane. Rôties au four, elles seront délicieuses nappées de miel et parfumées de thym, saupoudrées d'amandes ou de macarons écrasés. Vous pourrez également les poêler dans un peu de beurre et de sucre, ou les déguster en charlottes, en tartes (elles se marient parfaitement à l'abricot) ou en crumble. Essayez-les aussi en sorbet, en granité ou en cocktails.

En version salée/sucrée, les nectarines se plaisent dans les salades composées, mêlées à des fruits de mer ou des magrets de canard fumé. Osez les marier avec des lamelles d'avocat, du fromage de chèvre frais, et quelques feuilles de batavia. Simplement poêlées dans un peu de beurre, elles accompagnent parfaitement les volailles et les viandes blanches. Vous pourrez par exemple les ajouter, en fin de  cuisson, à un canard rôti au four.