Thé : variétés, en vrac ou en sachet, conseils pour le choisir

Avec 15000 tasses à la seconde, le thé est la deuxième boisson consommée au monde. Histoire, variétés, conseils de dégustation et idées recettes, vous saurez tout sur ce breuvage apprécié depuis des lustres !

Thé : variétés, en vrac ou en sachet, conseils pour le choisir
© ildipapp/123RF

Noir, vert, blanc ou bleu, le thé nous en fait voir de toutes les couleurs. Boisson star du petit déjeuner, il s'apprécie également pour accompagner des plats salés et se plait même intégré dans des recettes.

Histoire et caractéristiques du thé

Le thé provient du théier, arbuste à feuillage persistant vraisemblablement originaire de Chine. En Asie, plusieurs légendes courent autour du thé : l'une des plus connues raconte qu'en Chine, l'empereur Shen Nung faisait bouillir de l'eau à l'abri d'un arbre pour se désaltérer lorsque la brise agita les branches et détacha quelques feuilles. Elles se mêlèrent à l'eau et lui donnèrent une couleur et un parfum délicat. L'empereur y goûta, s'en délecta et en repris. L'arbre en question était un théier sauvage. Sous la dynastie chinoise des Tang, le thé devient un élément raffiné du quotidien. La culture du thé s'est progressivement étendue au Japon, en Inde, au Moyen-Orient puis en Russie. Ce n'est qu'au XVIIè siècle qu'il parvint en Europe, via la Hollande. Après avoir été préconisé comme remède, il devint une boisson aristocratique avant d'être popularisé.

Qu'il soit blanc, noir ou vert, le thé est issu d'une seule et même plante, Camellia sinensis. C'est la transformation de la feuille de thé qui va donner sa couleur au breuvage.

  • thé blanc : c'est un thé resté à l'état naturel (non fermenté) et dont les feuilles ne subissent que deux opérations : le flétrissage et le séchage.
  • thé vert : les feuilles sont d'abord soumises à une torréfaction pour stopper le processus d'oxydation, puis elles sont roulées et séchées. Le matcha est un thé vert produit au Japon, et obtenu à partir des feuilles du thé "mencha" réduites en poudre. De couleur vert vif, il révèle une saveur herbacée et une délicate odeur végétale.
  • thé noir : les feuilles sont flétries puis roulées avant d'être oxydées et séchées. Les thés noirs représentent plus de la moitié de la production mondiale.
  • thé oolong ou wulong : également nommé "thé bleu" en raison de sa couleur qui se situe entre le thé vert et le thé noir. Il s'agit d'un thé semi-oxydé.
  • thé fumé : c'est un thé noir que l'on fait traditionnellement sécher au dessus d'un feu de bois, ce qui lui donne une délicate note fumée.
  • rooibos : il ne s'agit pas de thé au sens strict car le rooibos ne provient pas du Camellia sinensis mais d'un arbuste épineux (le rooibos), qui pousse exclusivement en Afrique du Sud. Après fermentation et séchage, ses feuilles prennent une couleur rouge caractéristique. Il ne contient pas un gramme de théine, mais se prépare en infusion, exactement comme le thé.

Les calories et les infos nutritionnelles du thé

Le thé est bien connu pour ses vertus stimulantes (grâce à la présence de théine, qui se diffuse lentement dans l'organisme sans exciter, à l'inverse de la caféine.

Grâce à ses flavonoïdes, aux forts pouvoirs anti-oxydants, il est réputé diminuer le risque de maladies cardio-vasculaire, et participerait également à la prévention de certains cancers.

On lui attribue également un rôle dans la prévention de l'ostéoporose. Autre atout, le thé est un pourvoyeur de vitamines B9 et de potassium, le tout sans calorie, donc excellent pour la ligne !

Valeur nutritionnelle du thé pour 100 g  
Protides - g
Glucides 0,3 g
Lipides - g
Calories 1 kcal
> Plus d'infos sur les calories du thé

Comment choisir le thé ?

Selon vos goûts et le moment de consommation, on optera pour un thé noir qui offre une infusion très ronde avec plus de corps que le thé vert, qui présente des notes végétales. Le thé blanc est sans doute le plus délicat. Vous pourrez également choisir un thé parfumé (Earl Grey, à la menthe, à la rose). Ce sont des thés auxquels on a ajouté des huiles essentielles, des épices, des pétales de fleur ou encore des morceaux de fruits (comme dans le thé de Noël).

Optez de préférence pour du thé  en vrac et achetez-le plutôt dans des boutiques spécialisées. Sachez qu'un thé de qualité reste assez onéreux. Trop bon marché, il a peu de chance d'être très subtil. Préférez également le thé en vrac et bio, certains sachets (surtout les premiers prix) contenant plutôt de la poussière de thé qu'un produit de qualité ! Vous pourrez aussi investir dans une machine à thé qui fonctionne avec des capsules aux arômes concentrés.

Comment conserver le thé ?

Le thé fait partie des produits non périssables qui se gardent plusieurs mois sans problème. Conservez-les à l'abri de la lumière et de l'humidité, dans une boîte hermétique.

Comment cuisiner et déguster le thé ?

Astringent, long en bouche, rond, charpenté…Le vocabulaire de la dégustation du thé s'apparente à celui du vin, et l'on peut tout à fait imaginer des accords mets et thés : un thé noir s'accorde bien avec le magret de canard ou le comté, tandis qu'un thé vert accompagne à merveille un poisson en papillote. Le thé bleu lui, est parfait avec le roquefort !

Si les puristes apprécient de déguster le thé pur, sans aucun artifice, on peut aussi l'agrémenter de lait, de citron ou de sucre. Il peut même devenir une boisson très gourmande, comme le thé chaï, thé noir sucré agrémenté d'un mélange d'épices et de lait chaud.

Mais on peut également utiliser le thé en cuisine : faites infuser un sachet de thé dans le lait chaud qui servira à préparer une crème anglaise, une pâte à crêpe, une panna cotta ou une chantilly. On pourra également préparer des madeleines ou des financiers au thé matcha, ou une ganache au chocolat avec un thé Earl grey. En version salée, n'hésitez pas à l'intégrer dans une marinade ou à y cuire des pâtes ou des légumes… ou même y pocher des œufs.

Boissons