Amélanche : goût de la baie d'amélanchier, confiture, clafoutis

La baie d'amélanchier, ou amélanche, est un petit fruit rouge tellement agréable et surprenant au goût que vous voudrez en planter dans votre jardin…

Amélanche : goût de la baie d'amélanchier, confiture, clafoutis
© ivusakzkrabice/123RF

A l'instar de la myrtille, de la mûre ou du bleuet, l'amélanche est un petit fruit très pourpre que l'on se fait un plaisir de cueillir et picorer immédiatement au gré de promenades en vélo ou à pied. Si les Canadiens en raffolent parce qu'il est aussi très répandu en Amérique du Nord, sa rusticité permet de pouvoir le planter facilement. Il est aussi présent en Asie et Europe de l'Est.

Histoire et caractéristiques de l'amélanche

L'arbuste sur lequel poussent les baies d'amélanchier est reconnaissable par ses fleurs précoces en étoile blanche, à la fin de l'hiver et annonciatrices du printemps, par ses feuilles cuivres et dorées en automne et par ses petites boules violettes en été. Le fruit, prisé des merles, possède une saveur sur laquelle personne n'est d'accord. Bleuet à l'arrière-goût d'amande pour les uns, myrtille sucrée avec un peu d'acidité pour les autres, touche de pomme pour d'autres : les avis divergent ! Un seul détail sur lequel tout le monde s'accorde, l'amélanche est juteuse. 

A quelle saison manger l'amélanche ?

Entre fin juin et fin juillet quand les baies sont mûres.

Les calories et les infos nutritionnelles de l'amélanche

La particularité des baies d'amélanchier est de posséder une forte quantité d'antioxydants. Ceux-ci ont pour rôle de diminuer le cholestérol, de lutter contre les maladies cardio-vasculaires, de prévenir certains cancers et de ralentir le vieillissement de la peau (grâce aux pigments polyphénols et anthocyanes qui donnent cette couleur pourpre). Les amélanches sont aussi riches en fibres alimentaires, en minéraux (fer, calcium, zinc) et en vitamine C. Riches en pectine, elles jouent le rôle de gélifiant naturel. Enfin, elles sont riches en glucides, protéines et lipides.

Valeur nutritionnelle de l'amélanche pour 100 g  
Protides 1 g
Glucides 19 g
Lipides 0,4 g
Calories 84 kcal

Comment choisir l'amélanche ?

Les baies d'amélanchier sont meilleures quand elles sont bien mûres et d'un pourpre soutenu. Il est conseillé de bien les nettoyer avant de les consommer. 

Comment conserver l'amélanche ?

Fraîches, elles se conservent 2 ou 3 jours au réfrigérateur. Il est aussi possible de les congeler et dans ce cas-là, après les avoir lavées, étalez-les sur une plaque au congélateur avant de les remettre dans un sac congélation. Vous pouvez aussi les faire sécher au soleil avec une protection légère dessus, au four à 50 °C avec la porte entrouverte ou au moyen d'un déshydrateur. Les faire sécher permet de les conserver plusieurs mois.

Comment cuisiner et déguster l'amélanche ?

Comme les myrtilles, les baies d'amélanchier sont succulentes en confiture. Pour un kilo de fruits, comptez 500 g de sucre environ et laissez mijoter 45 minutes. Versez-en une cuillère dans vos fromages blancs, yaourts nature et pana cottas : un délice !

Les baies d'amélanchier sont appréciées en sirop. Pour cela, il faut 2l de fruits et ne pas mettre trop d'eau. Faites mijoter une vingtaine de minutes, filtrez et ajoutez 2 cuillères à soupe de jus de citron et un peu de sucre jusqu'à ébullition. Les coulis d'amélanches apportent une touche fruitée estivale sur les glaces mais constituent aussi un élément de décoration très appétissant.

Dans les muffins, cakes et autres financiers, les baies d'amélanchier se substituent avec fraîcheur aux éternelles pépites de chocolat et dans les clafoutis, elles le subliment.

Dans les recettes salées, elles accompagnent les gibiers et viandes rouges sous forme de sauce au poivre noir et sirop d'érable. Cette sauce entre dans la composition du pemmican, plat typique canadien à base de viande de bison séché. Un peu spécial mais à tester ! Commencez par un rôti de bœuf sauce amélanche et poivre, vous vous régalerez.

Sachez qu'il est tout à fait possible de planter des amélanchiers car ces arbustes ne craignent pas le froid. Par contre, vous devrez attendre 3 ans avant d'apercevoir les premières baies !