Qu'est-ce que le bras de Vénus ? Recette de Cyril Lignac

Aussi appelé "bras de gitan", ce dessert fourré à la crème pâtissière est un régal pour nos papilles. Le chef Cyril Lignac nous détaille sa recette.

Qu'est-ce que le bras de Vénus ? Recette de Cyril Lignac
©  josfor - 123RF

"Je connais les gâteaux, mais le bras de Vénus, je ne savais pas ce que c'était", explique Cyril Lignac à l'antenne de RTL. Pour remédier à cela, le chef nous fait découvrir la recette du bras de Vénus, aussi appelé "bras de gitan". L'occasion de revenir sur l'histoire de ce gâteau aux noms étranges.

La recette du bras de Vénus de Cyril Lignac

"C'est un gâteau roulé typique de la pâtisserie catalane. On le retrouve en Catalogne, mais aussi dans les Pyrénées-Orientales", explique Cyril Lignac. "En fait, c'est une pâtisserie d'un biscuit moelleux, roulé, que l'on imbibe de Grand Marnier", détaille le chef, "quand il est bien imbibé, on le laisse poser et on l'imbibe d'une crème pâtissière à la vanille" ajoute-t-il. "Ensuite on le roule, on met un peu de sucre glace et on le mange comme ça", conclut le chef.

De nombreuses variantes existent : le bras de Vénus peut être fourré de crème Catalane ("une crème un peu brulée"), de crème chantilly, de crème au chocolat, de confiture… Il peut aussi être glacé au caramel ou au chocolat, décoré de fruits confits, imbibé de fleur d'oranger… Enfin, certains remplacent le Grand Marnier par du Kirsch ou de la Chartreuse.

Pourquoi parle-t-on de bras de gitan ?

Au XIXe siècle, aux Pyrénées-Orientales, les chaudronniers, dont la plupart était d'origine gitane, proposaient leurs services aux pâtissiers. Pour les remercier, ces derniers leur offraient des chutes et des restes des gâteaux du jour. Les chaudronniers repartaient alors avec des gâteaux roulés sous le bras. C'est ainsi que l'on assimila les deux et donna cet étrange nom au gâteau.

Pourquoi dit-on bras de Vénus ?

Avec le temps le nom de "bras de gitan" a évolué en "bras de Vénus". La raison ? Une personne aurait dit un jour que ces roulés en forme d'avant-bras pourraient être ceux de la Vénus de Milo dont la célèbre statue est dépourvue.

La recette du gâteau n'a finalement été déposée qu'en 1960, et ce, par un pâtissier nommé Lucien Recouvreur. Ce dernier en a fait une version plus élaborée composée d'un biscuits amandes chocolat, d'une crème vanille imbibée de rhum et enrobée de chocolat. De quoi rendre le gâteau encore plus gourmand qu'auparavant.

La chronique complète de Cyril Lignac sur RTL est à retrouver ici.

Recettes Cyril Lignac