Tout pour bien réussir sa panna cotta

Agar-agar ou gélatine ? Crème liquide et/ou lait ? Vanille ou non ? Pour devenir un expert de la panna cotta, suivez le guide.

Tout pour bien réussir sa panna cotta
© Petr Goskov - 123RF

Simplissime à réaliser, la panna cotta nous vient tout droit de l'Italie. Originaire du Piémont (nord du pays), elle signifie littéralement "crème cuite". Et pourtant, à aucun moment elle ne passe au four ! Ce qui la fait tenir, c'est la gélatine (d'origine animale) ou l'agar-agar (gélifiant végétal). La recette de base est la suivante : lait, crème, gélifiant, sucre et vanille (en gousse ou en poudre). Mais bien sûr, comme tout classique, la panna cotta ne demande qu'à être revisitée !

Agar-agar ou gélatine ?

C'est une question de choix. Certains ne s'imaginent pas utiliser un gélifiant d'origine animale, ils optent donc pour l'agar-agar, extrait d'algues rouges. Vendu dans les magasins bio ou sur Internet, ce gélifiant se présente sous la forme de paillettes, de barres ou, le plus souvent, de poudre blanche vendue dans des sachets de 2 g.

Quelle quantité ?

1 ou 2 g, soit une cuillère à café, suffit pour faire tenir vos panna cotta. Beaucoup de personnes sont réticentes quant à son utilisation. Et pourtant, il n'y a rien de plus simple !

  • Il suffit de faire chauffer votre crème liquide dans une casserole à feu moyen.
  • Aux premiers bouillons, mettez 1 ou 2 g d'agar-agar, remuez et versez le tout directement dans vos ramequins.
  • Laissez refroidir et mettez au réfrigérateur pour une nuit.
  • Le lendemain, il ne vous reste plus qu'à démouler. Qui a dit que c'était compliqué ?

Doit-on mettre du lait dans la crème liquide ?

Là encore, c'est une question de choix. Beaucoup d'internautes préfèrent faire moitié-moitié, ce qui allège tout de même la préparation. D'autres ne mettent que de la crème liquide, le résultat est plus riche mais tout aussi bon. A vous de voir !

En verrine ou dans un plat familial

La recette traditionnelle se fait dans un plat familial. Dans ce cas, il faut obligatoirement démouler cette panna cotta version XXL et découper des parts individuelles. Au contraire, le fait de présenter chaque crème dans des verrines ou ramequins présente un avantage certain. En effet, sachant que le démoulage n'est pas nécessaire, on peut se permettre de diminuer la quantité de gélifiant. C'est une histoire de préférence.

Une recette de base à décliner à l'infini

Ce qu'il y a de bien avec la panna cotta, c'est que la recette de base permet de laisser libre cours à son imagination. Et là, il existe quantités d'idées toutes plus originales et parfumées les unes que les autres.
Extrait d'amandes, fleur d'oranger, caramel, liqueurs diverses... On peut ajouter à sa préparation la saveur que l'on préfère. Colette, une lectrice de la rubrique, laisse infuser dans sa crème un sachet de tisane réglisse-menthe. Un autre internaute a opté pour une infusion aux fruits rouges. Malin ! Bref, dès que vous avez une envie, essayez. Nutella, nougat, calissons, marshmallows, barres Lion, Bounty... Laissez-les fondre et voilà votre panna cotta avec un goût inédit. Il faut parfois oser.

N'oubliez pas non plus les fruits. Pommes, poires, fraises, mirabelles, kiwis... Que vous les intégriez directement dans votre crème ou que vous les déposiez sur le dessus, le résultat est à tomber.
Et bien sûr, nous ne pouvions pas omettre de parler des coulis. Fruits jaunes ou rouges, caramel onctueux, le choix est grand ! Alors, à vous de jouer !

Tout pour bien réussir sa panna cotta
Tout pour bien réussir sa panna cotta

Simplissime à réaliser, la panna cotta nous vient tout droit de l'Italie. Originaire du Piémont (nord du pays), elle signifie littéralement "crème cuite". Et pourtant, à aucun moment elle ne passe au four ! Ce qui la fait tenir, c'est la...