Pignon de pin

Généreux et savoureux, le pignon de pin flatte les papilles et s'invite partout en cuisine. Découvrez comment bien le choisir, le conserver et le cuisiner.

Pignon de pin
© jirkaejc - 123RF

Cette petite amande d'origine méditerranéenne à la fois croquante et douce relève les plats salés et sucrés tout en délicatesse. Riche en acides gras, en sels minéraux et en vitamines, le pignon de pin est aussi une vraie petite bombe nutritionnelle... à consommer avec modération  !

Histoire et caractéristiques

Connu depuis des millénaires, le pignon de pin est le fruit de plusieurs pins, et notamment du pin parasol, qui pousse sur les rivages de la Méditerranée. Entourée d'une coque dure, cette petite graine oblongue est logée entre les écailles des pommes de pin.

Au Moyen-Âge, on l'appréciait à la fois pour ses propriétés médicinales (on le prescrivait notamment pour lutter contre la toux) et gustatives : à l'époque, c'était déjà une petite friandise consommée telle qu'elle ou mélangée à des amandes et du sucre. Plus tard, au 17è siècle, on le recommanda aux jeunes couples pour aider à la conception, mais aussi pour soigner les maladies pulmonaires !

Infos nutritionnelles du pignon de pin

Petite bombe énergétique (il affiche plus de 680 kcal aux 100 g), le pignon de pin est à déguster avec parcimonie ! Il serait toutefois dommage de s'en priver car il est paré de nombreuses vertus : riche en acides gras essentiels qui lui donnent sa saveur toute douce, il contient des phytostérols, bénéfiques pour la santé cardiovasculaire. Bien pourvu en fibres, le pignon apporte aussi des  protéines végétales et des vitamines K et B9 (cette dernière étant importante notamment chez la femme enceinte). Mais ce n'est pas tout ! Le pignon fournit de belles quantités de magnésium, dont le rôle est essentiel dans la contraction musculaire, du phosphore (qui participe, avec le calcium, à la structure de l'os), du fer et du potassium.

Valeur nutritionnelle des pignons de pin pour 100 g  
Protides 13,7 g
Glucides 6,3 g
Lipides 65 g
Calories 695 kcal
> Plus d'infos sur les calories des pignons de pin

Comment choisir les pignons de pin ?

Fragiles, les pignons de pin rancissent facilement. Vérifiez qu'ils sont bien fermes (s'ils sont mous, ils risquent fort d'être rances) et achetez-les de préférence en petite quantité et conditionnés en sachets, ce qui permet de les garder croquants.

Comment conserver les pignons de pin ?

Gardez-les dans un endroit frais et sec, pour qu'ils conservent tout leur croquant. Une fois le sachet ouvert, conservez-les dans une boîte hermétique pour préserver leur arôme et consommez-les rapidement.

Comment cuisiner les pignons de pin ?

Irrésistibles grignotés tels quels, les pignons de pin se marient à toutes sortes de préparations. Le mieux est encore de les torréfier ou de les passer au four rapidement jusqu'à ce qu'ils prennent une jolie teinte dorée, afin de rehausser leur saveur. Ils se glissent alors dans des salades, des tomates farcies, du riz ou se parsèment sur des Saint-Jacques poêlées. En Italie, c'est l'ingrédient incontournable du fameux pesto, et en Provence, on l'aime dans la tourte aux blettes.

Les pignons de pin sont également très prisés en version sucrée : incrustés dans une pâte d'amande ou du nougat, glissés dans un thé à la menthe ou parsemés sur des pommes au four, on les aime aussi dans les tartes, avec de la poudre d'amande. Un dessert riche et très gourmand !