Sauce Worcestershire

D'origine anglaise, ce condiment aigre-doux et légèrement piquant est fabriqué à partir de vinaigre et de mélasse. On vous aide à bien la choisir, la conserver et l'utiliser au mieux.

Sauce Worcestershire
© kazoka30/123RF

Cette sauce au nom quelque peu énigmatique (et imprononçable pour les non-initiés !) est incontournable dans les pays anglo-saxons. Un must-have en cuisine, qui se plaît à toutes les sauces !

Histoire et caractéristiques de la sauce Worcestershire

La sauce Worcestershire a été inventée au début du XIXe siècle, à Worcester, dans le Worcestershire, en Angleterre, d'où son nom ! Légende ou non, on raconte qu'elle aurait été créée accidentellement, après s'être bonifiée pendant deux ans dans un fût, par macération puis fermentation. Une autre version rapporte que cette sauce aurait été mise au point par deux chimistes (John Wheeley Lea et William Henry Perrins), qui l'auraient volontairement laissée macérer pendant plusieurs mois pour affiner ses saveurs. Rapidement, le succès est au rendez-vous et la réputation de la sauce dépasse les frontières de l'Angleterre, pour s'exporter un peu partout ; aujourd'hui, on la trouve dans plus de 130 pays !

Elaborée à partir de mélasse, de vinaigre, d'anchois, d'échalote, de pulpe de tamarin, d'ail et d'épices, la sauce Worcestershire s'inspire du garum ou du nuoc mam, condiments fermentés à base de poisson. Elle se caractérise par sa saveur à la fois sucrée, épicée et vinaigrée, sa couleur brune et sa  texture liquide.

Les calories et les infos nutritionnelles de la sauce Worcestershire

Modérément calorique (environ 100 kcal aux 100 g), la sauce Worcestershire est principalement composée de glucides, apportés par la mélasse et le sucre. Utilisée de façon modérée, elle ne pose pas problème, si ce n'est habituer le palais à des saveurs un peu trop sucrées. Or, notre alimentation est déjà souvent un peu trop riche en sucres ! On prendra soin donc de ne pas la mettre systématiquement au menu. Peu grasse, elle apporte très peu de protéines (contenus dans les anchois) et fournit quelques minéraux tels le calcium, le potassium et le phosphore.

Valeur nutritionnelle de la sauce Worcestershire pour 100 g  
Protides 0,8 g
Glucides 21 g
Lipides 0,9 g
Calories 96 kcal

Comment choisir la sauce Worcestershire ?

Vous la dénicherez au rayon des sauces et condiments, mais également dans les épiceries fines et épiceries en ligne. On trouve aussi des versions bio et, plus étonnant, des sauces vegans, garanties sans protéine animale, et réalisées à partir de vinaigre, sucre, tamarin et piment.

Comment conserver la sauce Worcestershire ?

Avant ouverture, elle se conserve à température ambiante plusieurs années sans souci. Une fois ouverte, la bouteille doit être placée au frais et peut se garder plusieurs semaines.

Comment cuisiner et déguster la sauce Worcestershire ?

Incontournable pour agrémenter le steak tartare, la sauce Worcestershire s'immisce dans les marinades de poulet ou de porc (parfait par exemple pour des ribs au barbecue), et peut relever une vinaigrette, une sauce pour salade, un potage ou même un plat de légumes. Quelques gouttes suffisent pour parfumer les plats.

On l'utilise aussi pour relever un jus de tomate et les cocktails tels le fameux Bloody Mary.

Elle remplace la sauce barbecue dans les burgers, relève avec délice une salade Caesar, un ragoût, un gratin de pâtes ou un carpaccio de saumon. Elle donne ce petit truc en plus qui change tout ! N'hésitez pas à en ajouter quelques gouttes dans une mayonnaise qui viendra accompagner des asperges tièdes, ou des blancs de poulet marinés que vous préparerez en brochettes. Si vous n'en n'avez pas sous la main, remplacez la par de la sauce soja ou du nuoc mam…. Ou concoctez votre sauce maison, en mélangeant 12 cl de vinaigre de cidre avec 2 cuillères à soupe de sauce soja, 1 cuillère de cassonade, 1 cuillère à café de moutarde, et 1 pincée d'ail et d'oignon en poudre.