Comment blanchir un chou vert ?

"Blanchir" le chou, késako ? C'est l'étape préliminaire dans la préparation d'une recette à base de chou comme la potée. On vous donne le pourquoi du comment en un instant !

Comment blanchir un chou vert ?
© jukunzt - 123RF

Vitamines, fibres et minéraux : le chou vert remporte la palme ! Encore faut-il savoir le cuire. A la vapeur ou à la cocotte minute, on le blanchit avec du bicarbonate, avant  de le congeler ou de le cuisiner. Intrigués ? On fait le point. 

Pourquoi faire blanchir le chou vert ?

La famille des choux, composée du chou-fleur, des brocolis ou encore du chou pommé, possède un écueil : ses agents soufrés additionnés à des sucres difficilement assimilables par l'organisme. En bref, un véritable petit cataclysme côté digestion. Plusieurs avantages sont notables, quand vous en venez à blanchir votre chou : 

  • Blanchir le chou avant de rentrer dans le vif de votre recette le rendra plus digeste
  • On réduira également la création des gaz quand, une fois assimilé, le chou commencera à fermenter dans le corps.  
  • L'esthétique du légume vert ne sera que sublimé. En effet, blanchir permet de conserver intacte la couleur verte de la chlorophylle. 

Comment faire blanchir du chou vert ?

Voici les étapes primordiales pour blanchir votre chou vert comme un professionnel :  

  • Coupez à l'aide d'un couteau aiguisé le chou vert en quatre. 
  • Supprimez les feuilles à l'apparence abîmée ainsi que le trognon. 
  • Rincez et égouttez le légume vert. 
  • Prenez une casserole et versez-y un grand volume d'eau et du bicarbonate. Portez à ébullition
  • Après 4 minutes de cuisson, prenez les feuilles et placez-les dans un bain d'eau froide
  • Ajoutez éventuellement des glaçons, pour fixer davantage la couleur. 

Last but not least : Ici, le bicarbonate ajouté à l'eau de cuisson est un véritable allié ! Il permettra de palier les problèmes liés au souffre et à la raffinose, autrement dit les sucres non ingérables. 

Astuces légumes