Rascasse : poisson, filet, au four, comment la manger

Poisson emblématique de la Méditerranée aux nageoires épineuses et à la crête hérissée, la rascasse entre dans la composition de la fameuse bouillabaisse, et plus généralement de la soupe de poissons. Quel est l'autre nom de la rascasse ? Comment déguster la rascasse ? Quel est l'apport calorique de la rascasse ? Embarquez avec ce drôle de poisson punk !

Rascasse : poisson, filet, au four, comment la manger
© Kamil Zabłocki /123RF

Laide et venimeuse, la rascasse compte parmi les poissons les plus repoussants de Méditerranée. Et pourtant, en bouillabaisse, en court-bouillon ou sous forme de filets poêlés à l'huile d'olive, ce poisson est une bonne option. Voilà pourquoi.

Histoire et caractéristiques de la rascasse

La rascasse est une variété de poissons de roche. Elle vit dans les profondeurs et on peut la retrouver notamment en Méditerranée. Carnivore, elle se nourrit principalement de petits poissons et de crustacés. Son corps massif est hérissé d'épines, sa robe rougeoyante et sa tête plutôt disgracieuse. Son nom mot vient du provençal rascasso ou rascous, signifiant "rugueux" ou "teigneux". C'est dire si elle est avenante ! L'autre nom de la rascasse ? On l'appelle parfois scorpion de mer car de nombreuses rascasses possèdent des glandes venimeuses au niveau de la partie piquante de la nageoire dorsale. C'est pourquoi, lorsqu'on les cuisine, il faut les manipuler avec précaution.

On compte plus de 300 espèces différentes de rascasses. Les plus consommées et connues sont la rascasse rouge ou chapon, qui ne dépasse pas les 50 cm et se pêche dans les eaux profondes de la Méditerranée. Sa nageoire dorsale est venimeuse, et on la prépare plutôt en filet. Et la rascasse brune, qui mesure environ 25 cm et a le dos parsemé de tâches foncées. Elle se pêche dans les eaux peu profondes et donne tout son goût à la bouillabaisse.

A quelle saison manger la rascasse ?

On trouve la rascasse sur les étals des poissonneries de septembre à mars, soit entière, soit sous la forme de filets. 

Les calories et les infos nutritionnelles de la rascasse

Comme la plupart des poissons à chair blanche, la rascasse est maigre et riche en protéines, ce qui la rend particulièrement adaptée à qui veut surveiller son alimentation. Quant aux minéraux qui la composent (calcium, magnésium,  zinc, fer, phosphore et potassium), ils contribuent fortement au bon fonctionnement de notre organisme : si le calcium permet l'édification du squelette, le fer joue un rôle dans la fabrication et le fonctionnement de l'hémoglobine et le phosphore est une composante importante de nos os et de nos dents. La rascasse contient également un taux intéressant de vitamine D.

Valeur nutritionnelle de la rascasse pour 100 g  
Protides 19 g
Glucides 0 g
Lipides 1,60 g
Calories 90 kcal
> Plus d'infos sur les calories de la rascasse

Comment choisir la rascasse ?

La rascasse qui entre dans la composition de la bouillabaisse est principalement la rascasse brune, la plus petite. La rascasse rouge ou chapon sera idéale à cuisiner au four ou en filets. Attention, le poissonnier peut être tenté  de vendre à sa place de la sébaste du nord, qui lui ressemble et peut également être appelée dorade sébaste ou rascasse du nord. Ça n'est pas le même poisson.

Comment choisir une rascasse bien fraîche ? Vous la reconnaîtrez à sa peau brillante et recouverte d'un mucus transparent, à son corps ferme, à ses yeux vifs et bombés, et à ses ouïes humides et rouges. Elle doit dégager une agréable odeur iodée. Vu l'abondance de ses déchets, prévoyez une rascasse de 1,5 kg pour 3 personnes.

Comment conserver la rascasse ?

Qu'elle soit entière ou en filets, la rascasse peut se garder 2 à 3 jours maximum dans le bas de votre réfrigérateur. Laissez-la dans son papier d'origine enveloppé d'un sac plastique pour éviter que son odeur n'imprègne les autres aliments. Vous pouvez également conserver les filets de rascasse, avec leur peau, au congélateur pendant quelques mois dans un sac à congélation.

Comment cuisiner et déguster la rascasse ?

La rascasse est un poisson à chair très ferme mais qui, une fois cuite, se détache en pétales comme le cabillaud.  Son goût assez marqué supporte bien les assaisonnements typés : tomate, piments, olives noires...

Lorsqu'elle est de belle taille (autour de 1,5 kg), la rascasse peut se cuisiner entière au four avec un peu de vin blanc et d'aromates. Dans ce cas, videz-là avant de procéder à la cuisson. Vous pouvez également couper ses épines et ses nageoires à l'aide de ciseaux à poisson. Mais attention, ses épines venimeuses peuvent provoquer des piqûres douloureuses. Le plus simple ? Demandez à votre poissonnier de s'en charger. Et surtout, récupérez les parures, elles vous serviront pour faire de la soupe de poissons, délicieuse avec de la rouille et des croûtons !

La rascasse est surtout l'un des ingrédients de la célèbre bouillabaisse méridionale. Ce plat était à l'origine celui des pêcheurs, cuisiné sur la plage dans un grand chaudron posé sur un feu de bois et composé des poissons qui ne pouvaient pas être vendus sur le marché. Aujourd'hui, on la prépare dans un faitout. Les poissons sont mélangés (lotte, grondin, loup, congre...) et assaisonnés de pastis avant d'être cuits dans un mélange de tomates, pommes de terre, oignon, ail, safran et écorce d'orange. Vous préférez une recette plus simple et plus rapide ? Optez pour les filets de rascasse. Farinez légèrement les filets et cuisez-les à la poêle, quelques minutes de chaque côté, dans un peu de beurre ou d'huile d'olive. Vous pouvez également les saisir à la plancha. Bon appétit !

Poissons