Fruits rouges : liste, bienfaits, surgelés, séchés, saison

Cassis, fraise des bois ou myrtilles, tous ces petits fruits sont symboles de l'été et de plaisirs gourmands. Quels sont-ils, comment les choisir, les conserver et les cuisiner ? Suivez nos conseils !

Fruits rouges : liste, bienfaits, surgelés, séchés, saison
© pashapixel/123RF

On est séduit par leur belle couleur éclatante et leurs saveurs sucrées et subtilement acidulées. Délicieux grignotés tels quels, ils s'intègrent parfaitement dans bien des recettes. Cerise sur le gâteau, les baies et fruits rouges sont bons pour la santé ! Aucune raison de s'en priver !

Quels sont les fruits rouges ? Liste

Qu'ils soient originaires d'Asie, de Scandinavie ou d'Amérique du nord, la plupart des fruits rouges sont aujourd'hui cultivés en Europe et se succèdent du printemps à l'automne :

  • La cerise : déjà présente plus de 3000 ans avant notre ère, elle s'est imposée en France à partir du Moyen Age. Parmi les variétés les plus courantes figurent la Burlat, charnue, juteuse et sucrée, ou la Summit, à la chair ferme croquante et sucrée.
  • La fraise : 4 variétés phares sont présentes sur les étals : la gariguette (fine, allongée et acidulée), la ciflorette (allongée, sucrée et douce), la charlotte (ronde, charnue et bien sucrée) et la ronde (de couleur rouge brique et bien sucrée)
  • La framboise : originaire d'Europe occidentale, elle n'est consommée que depuis le 19è siècle en France. L'une des variétés les plus connues reste la Meeker, généreuse, ferme et d'un beau rouge brillant. L'Héritage, variété remontante très parfumée, est présente jusqu'aux premières gelées.
  • La myrtille : cette petite baie bleutée est connue sous différents noms (brimbelle, raisin des bois…). Sauvages, elles sont vendues uniquement en circuit court (dans les Vosges notamment). La myrtille cultivée, plus robuste, est cultivée depuis les années 1980.
  • Le cassis : acidulé et juteux, il provient d'un arbuste (le cassissier) présent notamment en Bourgogne, Val de Loire et Vallée du Rhône. Les variétés les plus courantes reste le Noir de Bourgogne et le Black down
  • La groseille : plusieurs variétés sont disponibles, dont la Jonkher Von Tets, de couleur rouge vif, ou la Hollande rose. Capitale de la groseille, la ville de Bar le Duc est mondialement connue pour sa confiture de groseilles sans pépins.
  • La mûre : petit fruit à la belle robe sombre, la mûre sauvage (issue de la ronce) pousse sur les chemins et dans les forêts. Plus imposante, la mûre cultivée (issue du murier) est aussi plus charnue et présente un goût moins acidulé et plus sucré.
  • L'airelle : issue de l'arbuste du même nom, elle pousse surtout au nord de l'Europe, de l'Asie et de l'Amérique. Cette petite baie ronde et rouge appartient à la famille des Ericacées, comme la cranberry, connue également sous le nom de "canneberge". Celle-ci se reconnait à sa taille imposante, sa forme ronde, sa chair relativement ferme et saveur acidulée et fruitée.

Informations nutritionnelles et vertus des fruits rouges

Les fruits rouges sont raisonnablement caloriques et apportent en moyenne 50 kcal aux 100 g (sachez par exemple que la cerise ou la mûre sont plus riches que la groseille ou l'airelle). Bourrés de nutriments, ils ont leur place toute trouvée sur nos tables et regorgent de vitamines et de minéraux et oligo-éléments. Le mieux est d'alterner leur consommation entre eux afin de profiter d'une véritable synergie de bienfaits.

Selon les fruits, on y trouvera plus ou moins de vitamine C, provitamine C et vitamine E, aux puissants effets anti-oxydants. Fer, zinc, potassium, magnésium ou sélénium font également partie des nutriments les plus présents dans les fruits rouges, sans oublier les fibres, garantes d'un bon confort intestinal.

Comment conserver des fruits rouges ?

Fragiles, les fruits rouges sont souvent vendus en barquettes, et doivent être manipulés avec  précaution ! Consommez-les rapidement après achat, et conservez-les de préférence dans le bac à légumes du réfrigérateur. Vous pourrez ainsi les garder 2 à 3 jours.

Comment décongeler des fruits rouges ?

Répartissez-les dans un plat et laissez-les décongeler quelques heures au réfrigérateur. Mais si vous voulez préparer une compote par exemple, inutile de des dégeler au préalable. Vous pourrez les cuire directement.

Comment cuisiner les fruits rouges ?

Crus, cuits, en version salée ou sucrée, les fruits rouges se dégustent de multiples façons. Ils se plaisent tels quels ou en salade de fruits, relevés d'un peu de jus de citron et de quelques feuilles de menthe. Mixés et réduits en coulis, ils accompagnent avec légèreté une glace, un moelleux au chocolat ou une panacotta. On les aime aussi en mousse ou en bavarois, mais également dans une charlotte ou un cheesecake, ou présentés en verrines, par exemple dans un trifle ou un tiramisu revisité. N'hésitez pas à recycler des fruits rouges un peu fatigués dans un smoothie ou un milkshake, avec par exemple un "lait" végétal (avoine, amande …). Fraises, framboises ou myrtilles crues composeront une garniture estivale toujours très appréciée sur un fond de pâte sablée, avec ou sans crème pâtissière.

Si vous aimez les saveurs sucrées salées, incorporez quelques fruits rouges crus dans une salade composée (la tomate se marie étonnamment bien avec la fraise, et la groseille peut relever un carpaccio de saumon).

Cuits, les fruits rouges s'intègrent dans de nombreuses recettes : des cerises poêlées seront un accompagnement parfait pour des magrets de canard, et les airelles et cranberries sont incontournables dans les recettes de gibier ou de dinde de Thanksgiving ! Osez également proposer quelques fruits rouges pour accompagner un fromage de chèvre ou une tomme de brebis.

Tous les fruits rouges se prêtent à la préparation de gelées et confitures, mais vous pourrez également les proposer en crumble, ou les intégrer dans un cake ou un gâteau, pour une délicieuse note acidulée.