Vin blanc

Indissociable de la gastronomie française, le vin blanc est présent aussi bien à table qu'en cuisine, où quelques centilitres suffisent à sublimer un plat. Suivez tous nos conseils et astuces pour le choisir, le conserver et le cuisiner au mieux.

Vin blanc
© rostislavsedlacek - 123RF

Issu de la fermentation du raisin, le vin blanc existe depuis plus de 2500 ans. Loin d'être réservé aux repas festifs, il se glisse dans les sauces et les plats du quotidien.

Histoire et caractéristiques du vin blanc

Le vin blanc est élaboré à partir de raisins à chair incolore. Une fois vendangés, les grains sont pressés pour récupérer uniquement le jus, de couleur jaune transparent. Si l'on trouve du vin blanc sur tous les continents, certains cépages sont très connus comme le chardonnay ou le riesling.

  • Le vin blanc sec, aromatique et acidulé, reste le plus courant. C'est celui que l'on va préférer pour cuisiner.
  • Le vin doux ou moelleux est élaboré avec des raisins sur-mûris (pourriture noble).
  • Le vin effervescent est un vin qui contient du gaz carbonique que l'on retrouve à la dégustation.

Les calories et les infos nutritionnelles du vin blanc

Un verre de vin blanc affiche environ 80 kcal. Des calories principalement fournies par l'alcool, un nutriment qui apporte 7 kcal par gramme et peut donc entraîner une prise de poids, d'autant qu'il favorise l'accumulation des graisses. Contrairement au vin rouge, le vin blanc n'apporte pas de polyphénol, ce anti oxydant qui contribue à la prévention des maladies cardio-vasculaires. En bref, le vin apporte principalement des calories "vides", sans intérêt nutritionnel. Cela dit, les doses utilisées en cuisine sont relativement faibles, et n'ont donc pas beaucoup d'incidence sur la santé. Autre bonne nouvelle, la cuisson fait drastiquement baisser le taux d'alcool du vin. Plus elle est longue, moins la teneur finale en alcool sera importante. Vive les plats mijotés !

Valeur nutritionnelle de la mozzarella pour 100 g  
Protides 0.5 g
Glucides 2 g
Lipides 0 g
Calories 56 kcal
> Plus d'infos sur les calories du vin blanc

Comment choisir le vin blanc

Même s'il serait dommage de choisir un excellent vin pour cuisiner, évitez toutefois le bas de gamme, car le vin conserve ses arômes à la cuisson. Toutefois, si la recette ne requiert qu'un seul verre de vin, n'hésitez pas à opter pour une qualité supérieure ; vous pourrez servir le reste à table, pour accompagner votre plat. Pensez aussi à le goûter avant. Un goût de bouchon sera toujours présent même après cuisson !

Choisissez votre vin en fonction de la recette : optez de préférence pour un vin blanc sec léger (un goût trop minéral ou trop boisé écraserait la saveur des aliments) et réservez les vins moelleux aux desserts. On recommande également d'appliquer la règle du terroir : quoi de mieux qu'un Riesling pour préparer une choucroute ou qu'un vin jaune pour cuisiner un Mont d'Or chaud !

Comment conserver le vin blanc

Les vins n'évoluent pas tous de la même manière, ni à la même vitesse. Tout dépend de leur acidité et de leur taux de sucre. Plus le vin est acide, plus sa capacité de garde sera longue. De même, plus il est sucré, mieux il vieillira.

  • Avant ouverture, le vin blanc se conserve en position allongée, dans une cave, à une température d'environ 12°C.
  • Une fois la bouteille ouverte, gardez-la bien fermée, au frais et à l'abri de la lumière.

Comment cuisiner et déguster le vin blanc

Grâce à son acidité et ses arômes, le vin blanc est un ingrédient de choix en cuisine, et il s'utilise de multiples façons.

  • En déglaçage : après avoir fait revenir des échalotes ou une viande, il suffit de verser 1 petit verre de vin blanc dans la poêle et de bien gratter les sucs de cuisson. On ajoute ensuite du bouillon, du beurre ou de la crème pour concocter une sauce parfumée.
  • Dans les marinades : associé à des herbes aromatiques, des épices et des condiments, il parfume et attendrit les viandes.
  • Dans les plats mijotés : indispensable dans la choucroute ou le baeckehoff, il s'utilise aussi dans un ragoût de lapin, un osso bucco ou une blanquette, sans oublier le pot au feu de la mer ou le risotto.
  • En desserts : le vin blanc sec s'invite dans les biscuits (canistrellis corses par exemple), tandis qu'un vin moelleux sera parfait pour préparer un sabayon.