Mouna oranaise de Pâques

4 / 5  basé sur 67 avis

Recette ancestrale transmise par nos grand-mères. Ces mounas ou Monas étaient confectionnées à Pâques. Certaines pouvaient être garnies avec un œuf.

Ingrédients

Réalisation

  • Difficulté
  • Préparation
  • Cuisson
  • Repos
  • Temps Total
  • Facile
  • 30 mn
  • 20 mn
  • 6 h
  • 6 h 50 mn

Préparation

  1. 1 Faire infuser les grains d'anis dans un bol d'eau bouillante et laisser tiédir.
  2. 2 Préparer le levain en émiettant la levure avec 250 g de farine et un peu d'eau d'anis tiédie. Pétrir légèrement et mettre de côté, jusqu'à ce qu'ils aient doublé de volume.
  3. 3 Pendant ce temps, mélanger les œufs, le sucre, le beurre fondu, le zeste de citron, le zeste de l'orange, le jus de l'orange, une pincée de sel et le reste de la farine. Bien pétrir encore pendant 10 minutes environ jusqu'à ce que la pâte devienne lisse et ne colle plus aux doigts. Laisser reposer la pâte pendant 6 heures environ dans un endroit chaud.
  4. 4 Au bout de ce temps, pétrir à nouveau pour dégazer. Faire 4 boules et les badigeonner du jaune d'oeuf battu avec un peu d'eau. Faire une incision en croix aux ciseaux et mettre du sucre concassé ou en grains.
  5. Pour finir
    Les placer sur une plaque garnie de papier sulfurisé et laisser cuire à 180°C (thermostat 6) pendant 20 minutes environ. Surveiller la cuisson, au besoin couvrir avec du papier d'aluminium et vérifier avec la pointe d'un couteau.

Cuisinez, savourez… puis si vous le souhaitez, partagez / déposez (ci-dessous) votre avis sur cette recette.

Autour du même sujet

Recettes similaires

Vos avis

  basé sur 67 avis )
Signaler Gigi - 30 mars 2013
Très bien

Oranaise pure jus
Pour un débutant, pas facile de faire la Mouna ! Notamment la chaleur de la pièce qui a une importance capitale pour que la pâte monte. Pour une novice rien ne dit à quelle moment on incorpore le levain, combinaison des 250grs de farine et la levure de boulanger. Dans la famille nous ne mettons pas de grains d'anis mais si on aime on en met. Bonne chance
Ma suggestion : Pas de courant d'air et une bonne T° de la pièce.

Signaler Louisa -  5 juillet 2012
Très bien

Mme
C'est bie la recette d'origine.
Ma suggestion : Moi je suis originaire de petite Kabylie et j'ai toujours vu faire la mouna par ma mère (92 ans), ma grand-mère et arrière grand-mère à deux variantes près c'est que nous ne mettons pas de graines d'anis mais de l'eau de fleurs d'oranger quelques fois pour la fête de la fécondité qui arrive aux environs de Pâques nous la faisons en couronne et nous fabriquons des petits nids en tressants des lanières de pâtes dans lesquels nous mettons des œufs qui cuisine en même temps que le gâteau. Les enfants adorent. Louisa

Signaler Danielle -  5 novembre 2011
Très bien

Réponse à Jo
Pour la préparation du levain, celui-ci doit être
une pâte molle et ne doit pas former une boule.
il doit doubler de volume dans un endroit tiède sous un torchon.
On le rajoute au paragraphe 3 de ma recette.

Signaler Danielle - 31 août 2017
Bien

Pour Josette : ma grand mère ne mettait pas de beurre, mais de l'Astra, moi aussi. Par contre le lait de soja et curcuma ne sont pas oranais non plus. ce ne sont plus des monas, mais des brioches. Bonne journée.

Signaler Sali de Kabylie - 17 avril 2017
Excellent

J'adore la mouna de mon enfance. Ma mère les faisait plus petites dans de grandes plaquettes à biscuits qu'on faisait cuire au four dans une boulangerie. A la sortie, elles étaient bien gonflées et dorées, mais compactes. Un vrai régal ! Merci Danielle pour ces merveilles qui me rappellent mon enfance.