Bavarois pistache, framboise et noix de coco

4 / 5  basé sur 9 avis

Ce bavarois est ainsi composé : une base sablée à la vanille, une crème à la pistache, un nappage de chocolat blanc à la noix de coco, une mousse toute douce à la framboise et un nappage à la mûre.

Ingrédients

Réalisation

  • Difficulté
  • Préparation
  • Cuisson
  • Repos
  • Temps Total
  • Difficile
  • 1 h
  • 25 mn
  • 5 h
  • 6 h 25 mn

Préparation

  1. 1 Pour la base sablée, disposez dans un saladier la farine et le sucre roux. Ajoutez l’œuf, la vanille et le beurre salé fondu et refroidi. Mélangez bien afin d’obtenir une boule de pâte bien homogène et lisse. Laissez-la reposer 1 heure au réfrigérateur. Au bout de cette heure, étalez finement la pâte en tapissant un moule de 24 cm, à l’aide d’un rouleau à pâtisserie et faites cuire 15 minutes environ à 180°C (thermostat 6). Laissez refroidir.
  2. 2 Pour la crème à la pistache, faites chauffer le lait. Fouettez les jaunes d’œufs avec la farine et le sucre en poudre puis versez-y le lait petit à petit tout en remuant. Transvasez ensuite dans la casserole et faites épaissir la crème en continuant de remuer. Une fois que la crème est épaisse, ajoutez le sirop de pistache et le colorant vert. Versez cette crème sur le sablé puis placez au réfrigérateur 6 heures.
  3. 3 Pour la couche chocolat blanc–coco, faites fondre le chocolat blanc au bain-marie avec la crème liquide puis nappez-le sur la crème à la pistache. Placez au réfrigérateur 6 heures.
  4. 4 Pour la mousse à la framboise, montez la crème liquide en chantilly bien ferme avec une pincée de sel. (Pour réussir ma crème Chantilly, j’utilise de préférence une crème liquide qui a vieilli, elle n’en sera que plus ferme). Mixez les framboises jusqu’à l’obtention d’une purée. Faites-la chauffer et versez-y l’agar-agar et le sucre. Laissez cuire 3 minutes à feu doux puis incorporez-y le jus de citron. Laissez refroidir puis incorporez à la chantilly. Battez les blancs en neige et incorporez-les au mélange. Versez cette mousse sur la couche chocolat blanc–coco et placez au frais 6 heures.
  5. Pour finir
    Pour le nappage à la mûre, faites chauffer la confiture (sans morceaux) avec l’eau afin d’obtenir un coulis bien lisse. Nappez-en la couche de mousse à la framboise et réfrigérez 6 heures.

Cuisinez, savourez… puis si vous le souhaitez, partagez / déposez (ci-dessous) votre avis sur cette recette.

Autour du même sujet

Recettes similaires

Idées recettes

Vos avis

  basé sur 9 avis )
Signaler Brigitte - 17 mai 2013
Très bien

Renseignements...
Bonjour, C'est surement la note que je mettrai si je réussi à le faire car il à l'air bien bon et sympatique. Peut-on mettre du chocolat blanc et de la poudre de coco si l'on a pas de chocolat blanc à la noix de coco ?Quelle est la dimension du cercle ? Merci

Signaler frederique-a10 -  1 avril 2011
Très bien

Beau, mais demande beaucoup de travail.
Je l'ai réalisé pour la 1ère fois cette semaine.
Agréablement surprise par l'aspect, les couleurs, le goût.
J'ai respecté la recette à la lettre, et malgré tout au démoulage, les couches se sont affaissées (on le voit sur la photo)
La pâte sablée, très bonne.
Ma suggestion : Mettre plus de gélatine ou d'agar agar, ou le faire dans des petits cercles au lieu d'un grand de 24 cm.

Signaler daniele-c65 - 18 décembre 2010
Très bien

Délicieux
J'ai doublé la crème à la pistache car je trouvais que ce n'était pas assez épais. C'est très long à faire mais ça en vaut la peine !

Signaler beatrice-v50 - 24 septembre 2010
Très bien

Bon mais long
Digne d'une présentation de chef, un peu long, mais tellement bon... Personnellement, je les avais fait en individuel, ce qui a réduit le temps entre chq pose. Par contre, bien attendre que les différentes préparations prennent, sinon, c'est la cata. Bref, pas un dessert de dernière minute, mais succès assuré.
Ma suggestion : Prévoir de petites quantités, car c'est un peu lourd

Signaler Lucette - 16 décembre 2008
Très bien

Pas d'agar-agar
Je l'ai fait, il est excellent mais surtout, remplacer l'agar-agar par de la gélatine en feuille car avec l'agar, le gâteau s'affaisse.