le borchtch de babouchka-loula

5 / 5  basé sur 4 avis
Imprimer

Voici la recette familiale de mon borchtch que vous pouvez retrouver sur mon blog. C'est la saison idéale pour confectionner ce plat typiquement russe. Je pense qu’il doit exister autant de borchtch que de familles, un peu comme la garbure, cette excellente soupe du sud-ouest (de la france). Les quantités et les poids, sont donnés "à la louche" (forcément) faites selon votre « feeling », ce sera de toutes façons impossible à rater.

Ingrédients

  • Liste des courses pour une dizaine (10) de personnes :
  • 1 grosse betterave rouge ou 2 plus petites (crue si possible, mais si elle est cuite, ça va aussi)
  • 500 g d’oignons émincés finement
  • 750 g de poireaux coupés en rondelles
  • 350 g de carottes coupées en julienne
  • 1 poivron vert doux en petits cubes (facultatif, et d’ailleurs, j’en mets rarement)
  • 1 choux blanc d’environ finement émincé
  • 1 kg de poitrine de bœuf
  • 300 g de poitrine (lard) de porc fumée
  • 500 g de tomates épluchées
  • 2 petites boites de 70 g de concentré de tomates
  • 2 l ½ d’eau
  • 4 cuillères à soupe de bon vinaigre
  • 4 cuillères à soupe de sucre semoule
  • de l’huile (pour ma part, j’utilise de l’huile d’olive)
  • 4 ou 5 gousses d’ail
  • sel, poivre, 1 sucre, 2 bouillons Kub ou de pot au feu etc. le mieux, si vous en avez un litre, est d’utiliser un bouillon de pot au feu maison.
  • 200 g de champignons de Paris (facultatif, je n’en mets jamais, je crois qu’ils seraient tout écrasés)
  • un grand pot de crème fraiche épaisse, quelques gouttes de jus de citron.

Réalisation

  • Difficulté
  • Préparation
  • Cuisson
  • Temps Total
  • Facile
  • 1 h 40 mn
  • 2 h
  • 3 h 40 mn

Préparation

  1. 1
    Éplucher la (ou les) betterave(s) et les couper très finement en julienne. Faire dissoudre le sucre dans le vinaigre à froid, ajouter les betteraves et laisser macérer 10 mn en remuant de temps en temps pour que tous les morceaux soient imprégnés. Verser le tout dans une casserole, ajouter de litre d’eau froide à fleur, porter à ébullition quelques minutes. Égoutter les betteraves, réserver le jus.
  2. 2
    Dans un grand faitout, faire chauffer de l’huile, y faire fondre les oignons émincés les poireaux et les carottes coupés en julienne, ainsi que le poivron en lamelles. Mouiller avec 2 litres et demi d’eau, ajouter le concentré de tomates les tomates fraîches coupées en petits quartiers, la poitrine de bœuf et le lard. L’eau doit recouvrir de 1 cm à peu près. Couvrir et laisser cuire une bonne heure. Gouter et assaisonner selon votre goût (sel, poivre) ajouter alors les betteraves, le chou émincé. Couvrir et laisser cuire encore 1 heure.
  3. Pour finir
    5 mn avant la fin de la cuisson, ajouter l’eau des betteraves qui doit colorer le borchtch en rouge foncé. Sortir le bœuf et le lard. On gardera le bœuf pour le koulibiak*, on peut couper le lard en petits cubes en mettre quelques uns dans chaque assiette. Présenter avec de la crème « aigre » (il suffit d’ajouter quelques gouttes de jus de citron dans de la crème fraîche épaisse).
C'est terminé
Avez-vous aimé cette recette ?

Vos avis

  basé sur 4 avis )
Signaler Fsi - 30 janvier 2022
Excellent

juste un ps: penser à prévoir de l'aneth fraîche pour servir avec la crème, je crois que ça ne figure pas dans la liste des ingrédients mais pour un vrai goût russe, il en faut!

Signaler Fsi - 30 janvier 2022

excellent. j'ai essayé en ne mettant ni poivron ni champignon, c'était un délice

Signaler Giorgio de la Seine - 30 décembre 2016
Excellent

Parfait. A ravi tout le monde !
quelques bugs combien d'eau exactement à la cuisson des betteraves.
Quelle poid pour le chou...
Sinon, formidable. Goûteux, digeste, simple...

Signaler esquilo - 21 septembre 2014

Prenez du raifort Bpesti

Signaler bpesti - 11 janvier 2012
Excellent

bpesti
Excellente recette de ce plat ancestral.
Ma suggestion : Est-ce que les "quelques gouttes de jus de citron dans de la crème fraîche épaisse" ne vont pas précipiter la crème fraiche ? En Allemagne et dans les pays d'Est, on commercialise des crèmes aigres parfaitement utilisables pour des plats chauds. Malheureusement, en France cette crème est inconnue.

Notez cette recette