Aligot au cantal

3 / 5  basé sur 24 avis

Une spécialité de l'Aveyron.

Ingrédients

Réalisation

  • Difficulté
  • Préparation
  • Cuisson
  • Temps Total
  • Facile
  • 15 mn
  • 30 mn
  • 45 mn

Préparation

  1. 1 Eplucher et laver les pommes de terre. Les couper en dés. Verser l'eau dans un récipient allant au micro-ondes. Ajouter les pommes de terre et l'ail. Saler et poivrer.
  2. 2 Cuire au micro-ondes, à 900 W, pendant 15 minutes. Réduire les pommes de terre en purée fine, en incorporant le lait.
  3. 3 Transférer la purée dans une casserole. Incorporer le beurre et la crème. Assaisonner avec le sel, le poivre et la muscade. Réchauffer à feu doux pendant 5 minutes.
  4. Pour finir
    Ajouter le cantal râpé et remuer énergiquement à l'aide d'une cuillère en bois. L'aligot est prêt lorsque qu'il forme un ruban long et homogène, entre la casserole et la cuillère. Servir très chaud.

Cuisinez, savourez… puis si vous le souhaitez, partagez / déposez (ci-dessous) votre avis sur cette recette.

Autour du même sujet

Recettes similaires

Idées recettes

Vos avis

  basé sur 24 avis )
Signaler Céline - 19 juin 2011
Bien

Truffade Auvergnate vs Aligot Aveyronnais
Tranchons! ;) L'Aligot est une spécialité aveyronnaise à base de p. de terre réduite en purée et de tomme fraiche de Laguiole ou de l'Aubrac. La truffade est auvergnate et se compose de fines tranches de p.de terre, beurre, lard et tomme de cantal frais que l'on mélange jusqu'à obtention d'une "purée". Certes il y a de fortes ressemblances mais ce sont 2 spécialités de 2 régions proches mais différentes!

Signaler Vivi -  2 mai 2008
Bien

Variante
Ma suggestion : Utiliser de la tome fraîche d'Aubrac (200 g), 1 kg de pommes de terre, 200 g de crème fraîche épaisse et un peu d'ail.

Signaler Elisa - 18 novembre 2004
Bien

Traditionnel aligot
Depuis ma plus tendre enfance, je suis imprégnée des effluves de l'aligot (purée, ail, tome), ma famille du côté maternel étant originaire du nord aveyron, lieu où depuis des générations ce plat traditionnel est préparé lors des grands rassemblements familiaux ou les fêtes annuelles (la légende dit que les Moines de l'Abbaye d'Aubrac (dans les monts d'Aubrac au nord du département) le préparaient déjà au Moyen Age pour les pèlerins se dirigeant vers Compostelle...(mais eux le préparaient avec du pain ! car la pomme de terre n'avait pas encore fait son apparition à cette époque. La partie aveyronnaise des monts d'aubrac produit le fromage Laguiole, celle du cantal, le cantal. C'est uniquement avec la tome fraîche (le fromage jeune) que l'aligot est préparé et surtout pas avec du cantal râpé ! A base de la tomme fraîche on prépare également un autre plat traditionnel : la truffade (car pomme de terre en occitan (langue qui se parle dans cette région) se dit "los trefous"(certainement venu étymologiquement du mot truffe).

Ma suggestion : Eviter absolument le cantal râpé !

Signaler Pascal - 18 octobre 2008
Pas mal

Tomme ou Cantal ?
Bonjour, je suis toujours surpris de voir fleurir des recettes sur des site Internet telle que la vôtre. Pourtant vous êtes noté comme spécialiste de l'Aveyron.
Certes le plat obtenu avec le Cantal, ne doit pas être mauvais, mais il me semble que la tradition est d'utiliser de la tomme fraîche d'Auvergne.
Ma suggestion : Je ne peux que vous suggérer de changer les ingrédients de votre recette. Et pourquoi pas, en guise d'astuce, de suggérer aux apprentis cuisiniers du web, d'utiliser le Cantal à défaut de tomme fraiche, car il est vrai que la tomme n'est pas évidente a trouver, dès lors que l'on s'éloigne de sa terre de production.

Signaler Catherine -  3 janvier 2006
Très bien

Variante
Ma suggestion : Mon secret pour réussir ce plat c'est d'utiliser de vieilles pommes de terre (à la limite de la germination) et une tomme fraîche plus aussi fraîche qu'au premier jour (au moins 5 jours).