Pourquoi des crêpes à la Chandeleur ?

CHANDELEUR - La date du 2 février ne laisse pas les plus gourmands indifférents… Synonyme de crêpes à gogo, la fête de la chandeleur offre l'occasion d'en déguster de toutes sortes et en abondance ! Mais pourquoi des crêpes à la Chandeleur ? Retour sur son histoire et sa signification …

Pourquoi des crêpes à la Chandeleur ?
© Jacek Nowak - 123RF

Les gourmands l'attendent chaque année avec impatience. Le 2 février, c'est la fête de la Chandeleur ! Et qui dit Chandeleur, dit crêpes en masse. Mais d'où vient cette tradition de faire sauter les crêpes avant de les déguster tartinées de confitures ou autres pâtes à tartiner ?

La Chandeleur, une fête religieuse à l'origine

À l'époque romaine, la "fête des chandelles" était une célébration païenne lors de laquelle les personnes marchaient dans les rues avec flambeaux et chandelles. Au 5e siècle, elle est associée au Christianisme en raison de la date de sa célébration : le 2 février.  Pourquoi cette date ? Il s'agit du jour de la Présentation de Jésus au Temple par sa mère Marie, 40 jours après la veillée de Noël. De multiples chandelles ont été allumées ce jour-là pour bénir l'arrivée de Jésus.

Pourquoi des crêpes ? C'est grâce au pape Gélase 1er que cette coutume arriva chez nous ! Il décida d'offrir des crêpes aux pèlerins afin de les encourager, mais aussi de les récompenser, d'être venus jusqu'à Rome pour fêter la Chandeleur. Cette charité donna ainsi naissance à une tradition toujours respectée (et qu'on savoure avidement !). 

Symbole de l'arrivée du printemps

Dans le monde paysan, le 2 février symbolise également l'arrivée du printemps et le retour au travail agricole. Les chandelles bénies étaient conservées et rallumées plus tard pour protéger les futures récoltes. Oui, mais les crêpes dans tout ça ? C'est grâce à leur forme qu'elles sont devenus si populaires car leur forme ronde et leur couleur dorée rappelaient le soleil. Déguster des crêpes était un témoignage d'allégeance des fermiers envers leurs seigneurs, qui s'en voyaient offrir chaque année.

Le saut de crêpe, une origine méconnue

Loin d'être au départ une technique pour montrer ses prouesses artistiques (ou faire coller la crêpe au plafond pour les moins chanceux !), le fait de faire sauter la crêpe remonte à une ancienne coutume. Elle  avait pour but de faire sauter la première crêpe avec la main droite, tout en tenant une pièce d'or dans la main gauche. Si la crêpe retombait parfaitement droite dans la poêle, c'était un signe de prospérité pour l'année à venir. Mais avant d'essayer, revenons sur l'origine des crêpes....

La "crêpe party", un engouement national 

Salées ou sucrées, les crêpes sont devenues l'emblème de la France ! Toutes les régions mettent la main à la pâte pour partager et transmettre les différentes recettes de crêpes, pour notre plus grand bonheur...  Bien qu'elle soit connue de tous, la crêpe troque son nom (et sa texture) d'une région à une autre : tantimolles en Champagne, vautes dans les Ardennes, roussettes en pays d'Anjou ou encore crupets en Gascogne. Mais ne paniquez pas, tous ces noms nous ramène toujours vers notre succulente pâte à crêpe